Archives par mot-clé : FNEGE

Prix Académique de la recherche en Management

En 10 ans, le Prix Académique de la recherche en management est devenu une référence pour le monde de la recherche comme dans le secteur du conseil. Qu’il s’agisse des stratégies de management innovant, de la dynamique des innovations, de l’innovation responsable… les lauréats sélectionnés cette année par le jury ont mis en lumière les moteurs et les freins face aux innovations dans la société, au regard des enjeux liés avec les entreprises.

Prix académique de la recherche en management
Prix académique de la recherche en management en partenariat avec la FNEGE

Le Prix Académique de la recherche en management met l’innovation à l’honneur

Porté par Syntec Conseil (instance représentative du conseil en stratégie et management français), en partenariat avec la Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises (FNEGE), le Prix Académique de la Recherche en Management vient de récompenser – pour sa 10e édition – les trois meilleures publications de recherche et le meilleur ouvrage de management de l’année, avec un maître-mot : « innovation ».

Le prix offre ainsi aux lauréats des opportunités nouvelles de recherches et leur permet de bénéficier du regard des entreprises sur leurs travaux pour les aider à mieux les adapter aux besoins des professionnels.

« L’innovation est au cœur de la transformation des entreprises, poussées par un environnement de plus en plus digitalisé et de nouvelles attentes de la part des salariés et de la société dans son ensemble. De nouveaux termes émergent : de la co-construction à la co-opétition, les systèmes collaboratifs révolutionnent les pratiques managériales. Depuis 10 ans, le Prix Académique de la Recherche en Management a toujours permis d’anticiper les tendances industrielles et sociétales qui auront un impact sur les organisations et le management. Pour les cabinets de conseil, il est important de rester à l’avant-garde de ces réflexions, afin de les mettre en pratique dans les entreprises qu’ils conseillent »

Rémi Legrand, président de la commission stratégie et management de Syntec Conseil

Les lauréats 2019

Prix de la catégorie
« Refonder la relation Entreprise et Société vers de nouveaux modèles de croissance »

« Experimentations in emerging innovation ecosystems: specificities and roles. The case of the Hydrogen Energy Fuel Cell Leveraging Technological Change: the Role of Business Models and Ecosystems », article publié dans l’International Journal of Technology Management (Janvier 2017)
Auteures : Florence CHARUE-DUBOC (École Polytechnique- CNRS) et Sihem BEN MAHMOUDJOUINI (HEC).

  • Les auteures se sont attachées à démontrer le rôle des écosystèmes dans le succès des innovations. Elles démontrent comment les prototypes et les expérimentations, en contribuant aux connaissances et à la réduction des incertitudes, favorisent la stabilité des relations entre de multiples acteurs. L’article s’intéresse à une innovation particulière et souligne les 4 intrants nécessaires pour un développement réussi : la coopération entre acteurs, l’expérimentation en condition réelle, la transparence des données et enfin, une solution industrielle complète et pertinente.

Prix de la catégorie
« Ré-inventer le Management »

« All for One and One for All – Knowledge broker roles in managing tensions of internal coopetition: The Ubisoft case », article publié dans Research Policy (Octobre 2018)
Auteurs : Paul CHIAMBARETTO (Montpellier Business School, i3/ Ecole Polytechnique, CNRS), David MASSE (Telecom ParisTech, i3, CNRS / Ecole Polytechnique) et Nicola MIRC (TSMResearch, Universite. Toulouse Capitole, CNRS).

  • La co-opétition, ou coopération entre acteurs concurrents, est devenue une stratégie omniprésente pour les entreprises innovantes. L’article primé analyse les effets de la coopétition en interne, sur le partage des connaissances et de l’innovation. Il souligne le rôle essentiel des « knowledge broker » (courtier en connaissance) dans la gestion des tensions liées aux innovations. S’appuyant sur l’exemple d’une entreprise de jeux vidéo, l’article met en exergue le rôle limitatif des tensions en internes dans le partage des connaissances entre unités. Les auteurs proposent 3 mécanismes de résolution des tensions pouvant être mises en place dans les organisations pour les surmonter.

Prix de la catégorie
« Accélérer la transformation digitale des affaires et des organisations »

« Consumer Resistance to Innovation in Services: Challenges and Barriers in the Internet of Things Era ». Article paru dans le Journal of Product Innovation Management (Juin 2018) Auteurs : Zied MANI (Université de Nantes) et Inès CHOUK (Université de Cergy-Pontoise).

  • L’Internet des objets (IoT) soulève des défis liés au développement des services dits « intelligents ». Montres, téléphones, voitures, maisons… l’heure du tout connecté est technologiquement possible, pour autant, les consommateurs sont-ils prêts à changer leurs habitudes ? L’article primé par Syntec Conseil analyse les résistances des consommateurs aux services intelligents, afin d’identifier les freins à leur adoption : vulnérabilité technologique (l’anxiété technologique et la dépendance à la technologie), barrières idéologiques (le scepticisme du consommateur) ou barrières individuelles (l’inertie).

Meilleur ouvrage de management de l’année

Xavier PAVIE pour son livre « L’innovation a` l’épreuve de la philosophie : le choix d’un avenir humainement durable » (Éditions PUF)

Internet, manipulations génétiques, transhumanisme, nanotechnologies, les innovations technologiques soulèvent des problématiques nouvelles dont les conséquences sont aussi importantes qu’irréversibles. L’innovateur, incarné par Steve Jobs, Mark Zuckerberg ou Elon Musk, apparaît comme une personnalité aussi géniale quedestructrice, qui ambitionne de changer le monde en dépit dela violence de son innovation. Il est alors nécessaire d’établir l’innovation-responsable, dans laquelle l’innovateur devrait rendre compte de ses actes et revoir sa position de héros.

Ouvrage coup de cœur du jury

Franck GUARNIERI et Sébastien TRAVADEL pour leur livre « Un récit de Fukushima – le directeur parle » (Éditions PUF)

Mars 2011, la catastrophe de Fukushima. De par l’enchaînement des péripéties et l’épaisseur des personnages, le témoignage de Masao Yoshida apparaît comme un « roman technique ». Il livre son expérience hors du commun avec un réalisme et une cohérence qui confèrent un sens profond à son action. Pourtant, en transgressant la procédure, Masao Yoshida a assurément empêché une catastrophe pire encore : l’explosion pure et simple de toute la centrale. Dans ce témoignage présenté et mis en lumière par deux chercheurs spécialistes de la sûreté nucléaire, il apparaît que lorsque les probabilités sont contrariées et les manuels devenus inutiles, l’humain est le dernier rempart face au pire.

La FNEGE lance un Observatoire de la Transformation Digitale des Ecoles de Management

L’objectif de l’Observatoire lancé par la FNEGE est d’accompagner les écoles de management françaises dans leur transformation digitale dans le nouveau contexte de l’économie numérique et collaborative.

Observatoire de la Transformation Digitale

Pourquoi un tel Observatoire de la Transformation Digitale ?

En effet, pour faire face à une compétition accrue, à une pression à la production scientifique et à l’in- novation pédagogique et aux accréditions, elles sont amenées à faire évoluer leurs offres de formation, leurs pratiques pédagogiques, leurs pratiques de recherche, leurs modes d’organisation et parfois même leurs modèles d’affaire (Business Models). La thématique de la transformation digitale des Ecoles de Management dépasse la seule transformation pédagogique et concerne de nombreuses facettes de leur projet et de leur fonctionnement. Il devient donc nécessaire pour un établissement d’évaluer sa maturité dans ce processus de transformation numérique de manière à l’accélérer, l’ajuster et l’optimiser dans une démarche d’amélioration continue.

Quelles missions s’est fixé l’Observatoire ?

Elles sont au nombre de trois :

  • Produire tous les deux ans une cartographie de la transformation digitale des écoles de management permettant à chacune de se situer et de bénéficier d’expériences et de pratiques mises en œuvre dans d’autres établissements ;
  • Proposer aux établissements un Label certifiant leur prise en compte du phénomène et l’évolution de leurs pratiques pour s’adapter et tirer profit des nouvelles opportunités offertes par la transformation digitale ;
  • Accompagner les établissements, qui le souhaitent, dans la mise en place de processus, pratiques de travail, formations pour accompagner cette mutation.

Comment a émergé l’idée de cet Observatoire de la Transformation Digitale ?

Cet Observatoire prolonge l’étude menée sur ce thème par la FNEGE en 2018, en partenariat avec les établissements d’enseignement supérieur de son réseau.

L’animation est confiée à Aurélie DUDEZERT, Professeur à l’Université Paris Sud, et Imed BOUGHZALA, Professeur à Institut Mines-Télécom Business School, coordinateurs de l’étude de 2018.

Aurélie Dudezert, Professeur à l’Université Paris Sud, et Imed Boughzala, Professeur à IMT – Telecom EM, reviennent sur l’étude FNEGE sur “La transformation numérique des écoles de management”

L’Observatoire utilise un outil développé par la FNEGE, déjà testé auprès de plusieurs établissements-pilotes. La grille d’autodiagnostic sera déployée auprès de l’ensemble des établissements du réseau FNEGE dans les prochaines semaines. La première parution de l’Observatoire de la Transformation Digitale des Ecoles de Management devrait paraître en fin d’année 2019.

Classement FNEGE des revues scientifiques en sciences de gestion – Edition 2019

Depuis 2010, la FNEGE réunit les Associations Académiques en Sciences de gestion en un Collège Scientifique dans le but de classer les publications scientifiques. Cette liste des revues scientifiques est retenue de façon unanime par le groupe de ces Associations, avec la volonté partagée d’obtenir une catégorisation qui soit le reflet le plus exact possible de la spécificité des sciences de gestion. Ce classement est revue tous les trois ans. En voici la dernière version.

La Revue des Sciences de Gestion renouvelée dans le classement

LaRSG perpétue sa position au sein du classement des revues de Sciences de Gestion avec cette édition FNEGE 2019.

Pour connaître les autres indexations de LaRSG, une page est spécialement destinée aux chercheurs de la communauté scientifique.

Prix AFM – FNEGE 2009 de la meilleure thèse en Marketing

A l’attention des directeurs de recherche et des jeunes docteurs.

Depuis 1998, la FNEGE récompense chaque année les meilleures recherches doctorales. Un prix est attribué dans chaque discipline (Comptabilité / Contrôle de gestion, Finance, Gestion des Ressources Humaines, Marketing, Management stratégique, Systèmes d’information, Entrepreneuriat).
Chaque lauréat reçoit un chèque de 1 000 euros.

Parmi les sept lauréats (un par discipline), la FNEGE attribue ensuite un prix de publication. La thèse primée est publiée par les éditions Vuibert.

Remarque : La FNEGE attribue par ailleurs un prix pour la meilleure thèse transversale. Ce prix n’est pas géré par l’Association Française du Marketing. Pour y participer, merci d’envoyer directement la thèse à la FNEGE. Pour toute question relevant de la FNEGE, merci de consulter le site de la fondation (www.fnege.net) ou de contacter directement Mme Martine Alexandre (alexandre@fnege.fr).

En ce qui concerne le prix de thèse FNEGE – AFM, les thèses éligibles doivent avoir été soutenues lors de l’année civile 2008 (c’est-à-dire, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2008).

La FNEGE a confié à l’AFM la responsabilité de choisir la meilleure thèse de marketing. Le bureau de l’AFM a validé un processus de sélection en deux étapes.

Pour participer à la première étape, le jeune docteur doit préparer un dossier comportant : une première page qui présente le titre de la thèse, le lieu et la date de soutenance ainsi que la liste des membres du jury ; un résumé en 10 pages (voir précisions ci-après) ; les pré-rapports de soutenance et le rapport de thèse ; un sommaire de la thèse. Merci également d’ajouter la fiche de thèse au format RAM (consulter la revue pour plus d’informations).

Le résumé comporte une 1 page pour présenter la problématique ; 3 pages pour le modèle conceptuel et
les hypothèses éventuelles ; 3 pages pour la méthodologie et la mise en oeuvre de la recherche ; 2 pages pour les contributions et une 1 page pour les limites et voies de recherche.

Le dossier sera impérativement envoyé au format PDF, par voie électronique, à l’adresse suivante : pierre.volle@dauphine.fr

Lors de la première étape, chaque dossier est évalué anonymement par 5 évaluateurs. Chaque évaluateur évalue 4 dossiers et leur donne un classement (de 1 pour celui qu’il considère comme le meilleur, à 4). L’affectation des thèses aux lecteurs est faite en effectuant des rotations aléatoires : chaque dossier est donc évalué 5 fois face à 3 autres (qui ne sont pas les mêmes d’un évaluateur à l’autre).

Les évaluateurs sont choisis parmi les directeurs de recherche actifs membres de l’AFM. Les thèses sont évaluées par des évaluateurs n’ayant pas de lien direct avec le centre de recherche où elles ont été soutenues ET n’ayant pas participé au jury.

Dans une seconde étape, les thèses finalistes (deux, trois ou quatre selon le nombre de thèses
proposées et selon la structure des résultats) sont évaluées par de nouveaux directeurs de recherche sur la base du texte complet, en suivant la même procédure que pour la première étape.

Merci aux candidats de bien vouloir transmettre leur dossier, par voie électronique, avant le 26 janvier 2009. Merci de bien indiquer l’adresse email par laquelle le candidat sera tenu informé des résultats finaux, car il n’y aura pas de correspondance par voie postale.

Ce délai doit impérativement être respecté. En effet, compte tenu des modalités d’affectation des évaluateurs, tout retard individuel risque de bloquer l’ensemble du processus.

Nous attirons l’attention des directeurs de thèse et des directeurs de centres de recherche sur l’importance de leur rôle d’interface entre les docteurs et l’AFM, en permettant d’identifier les thèses ayant les qualités requises pour participer à ce type de prix et en incitant les docteurs à y participer.

Bonne chance à tous les candidats !

Pierre Volle
Université Paris-Dauphine

FNEGE : Michel BON assurera l’intérim de la présidence

Suite à la démission de Monsieur Bruno LAFONT de la présidence de la FNEGE, Monsieur Michel BON a accepté, à la demande du Conseil, d’assurer l’intérim de la présidence de la Fondation.

Michel Bon reviens parmi les tiens

“Je tiens à remercier Monsieur Bruno LAFONT pour son soutien, son engagement personnel et son action à la présidence de la Fondation, ainsi que Monsieur Michel BON d’avoir accepté cet intérim. Je remercie également tous ceux qui, de différentes manières et par différents canaux, ont pu exprimer à cette occasion leur attachement, leurs attentes et leur soutien à la Fondation.

Ces événements me donnent l’occasion de rappeler quelques informations à propos de la FNEGE. Créée en 1968 en application de la loi d’orientation sur la formation professionnelle du 3 décembre 1966, la Fondation est administrée par un Conseil composé de plusieurs collèges de membres désignés par différents Ministères, de professeurs de l’enseignement supérieur, de personnes qualifiées représentant le monde économique et social et de représentants des entreprises. Le président du Conseil d’Administration est élu par le C.A. parmi ses membres dirigeants d’entreprise. Les professeurs actuellement au Conseil sont Messieurs Frank BOURNOIS, Jean-Pierre HELFER, Pierre-Michel MENGER, Jérôme RIVE, Loïck ROCHE et Daniel VITRY. Actuellement, les activités de la Fondation sont financées à 85% par ses propres activités et services.

Le C.A. vient donc de commencer la recherche de son futur président et je ne manquerai pas de vous tenir informé de l’avancement de ce processus. Outre sa présidence du C.A., le rôle du président de la FNEGE ces dernières années a toujours été d’aider la Fondation dans ses activités, de promouvoir son image dans tous les milieux de la société et d’accompagner par ses conseils le Délégué Général.

2018 sera une grande année avec la Semaine du Management et le cinquantenaire de la FNEGE. Les anniversaires sont des commémorations mais aussi le temps des nouveaux départs. C’est une occasion pour un grand nombre de membres de notre communauté de se retrouver et d’envisager l’avenir. Merci à tous ceux qui ont participé en 2017 aux nombreuses activités de la Fondation, réunions, études, jurys, séminaires, etc. et bienvenue à ceux qui nous rejoindront en 2018.

En vous souhaitant de joyeuses fêtes de Noël.

Maurice THÉVENET”
Délégué Général de la FNEGE

« Songez que du haut de ces pyramides, quatre siècle vous contemplent » disait Napoléon…

 

Lancement de la deuxième promotion du doctorat en sciences de gestion par la VAE

De façon expérimentale, Université Paris-Est et la FNEGE ont décidé fin 2016, de monter un dispositif innovant permettant de favoriser l’obtention d’un doctorat en sciences de gestion par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). L’objectif de ce programme est de permettre aux candidats d’obtenir ce diplôme au terme d’une formation d’accompagnement délivrée par la FNEGE. Pendant deux ans, huit séminaires ont ainsi été dispensés, qu’il s’agisse d’épistémologie, de méthodologies, d’aide à la rédaction de design de recherche ou encore d’aide à la publication. Si de nombreux candidats de bon niveau ont alors postulé, n’avaient été retenus que ceux qui avaient déjà des productions académiques pouvant faire l’objet d’une validation d’acquis en recherche.

Un accompagnement personnalisé et un diplôme valorisant

Quatre candidats suivent aujourd’hui ce dispositif, qui s’achèvera fin 2018. Les sujets traitent de thématiques aussi diverses que « l’excellence commerciale sur les marchés BtoB », « les systèmes d’information des ressources humaines », « l’expérience du magasinage en boutique de luxe », ou encore « le rôle du consommateur dans la lutte contre la contrefaçon ». Au cours de cette formation, les candidats sont accompagnés par un directeur de recherche, qu’ils rencontrent environ une fois par mois. Ils rédigent, d’une part, un article scientifique qui sera soumis à une revue de recherche de sciences de gestion, et d’autre part, un mémoire de VAE qui sera soutenu au terme du dispositif devant un jury de validation.

Une nouvelle promotion pour ce doctorat en sciences de gestion en 2018

Université Paris-Est et la FNEGE ont décidé de renouveler le dispositif fin 2018 en procédant à la sélection d’une nouvelle promotion en juin et septembre de cette année. Ce dispositif s’adresse prioritairement à des candidats ayant une solide formation de base (troisième cycle universitaire, grande école de commerce ou d’ingénieur), une expérience de haut niveau en gestion et ayant déjà quelques productions académiques (joindre toutes publications significatives, voire rapports d’études ou de recherche). Il peut s’agir également de docteurs d’autres disciplines avec une expérience professionnelle ou de recherche de plus de 3 ans dans le domaine de la gestion et du management ; et enfin de professeurs agrégés de l’enseignement secondaire qui enseignent en gestion dans l’enseignement supérieur et ont une expérience substantielle de recherche.

Plus d’informations sur le dispositif sur www.fnege.org/nos-programmes/doctorat-en-vae

doctorat en sciences de gestion VAE FNEGE

Semaine du Management (FNEGE)

Programme PEPITE
(AEI-AIREPME)
21, 22, 23 mai 2014, Marseille
Sans-titre-1.jpg
MERCREDI 21 mai 2014 (Terminal MPCT)
18H30: Apéritif et prix de la thèse
20H : Dîner de gala

JEUDI 22 MAI
2014

8H-20H : Marseille (Palais du
Pharo), stand national PEPITE avec PEPITE PACA Ouest

  • 8H Accueil
  • 9H Ouverture – Michel BON
  • 9H30 – 13H conférences et table ronde,
    chercheurs internationaux avec la participation exceptionnelle de Henry MINTBZBERG, Andrew PETTIGREW, Denise ROUSSEAU et
    Bill STARBUCK
  • 14H30-16H00 table ronde ARIANE : Faire gagner l’entrepreneuriat et les PME : comment ?animation Y.LAROCHE (Pt ARIANE)
    – Stéphane AGUIRAUD, past-président du Groupement des Entreprises du Pays d’Aix,
    – Jean-Pierre BOISSIN, président de l’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation et missionnationale Entrepreneuriat-Etudiant(PEPITE),
    – PierreLOUART, universitaire
    – Jean-Michel POTTIER, vice-président de la CGPMEGrands Témoins
    – Patrick JACQUEMIN, co-fondateur de rueducommerce.fr
    – Tanguy BARD DE CONSTANCE, fondateur Biodegr’AD
  • 16H30 – 17H Remise du prix ARIANE-FNEGE
    meilleure étude de cas
  • 18H30 cocktail au Pharo
  • 20H30 soirée
    optionnelle
    , mise en réseau PEPITE et Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovationau bord de la Corniche, (participation partielle : 20 euros
    préinscription obligatoire auprès de PEPITE PACA Ouest coordinatrice marie.decroix-taffet@univ-amu.fr )

VENDREDI 23 MAI 2014  
9H-18H
Marseille à KEDGE (navette centre ville
– hôyel KEDGE)

  • 8H30 Accueil
  • 9H30-10H30 Ouverture
    Jean-Pierre BOISSIN (Président AEI) ; Olivier TORRES (Président AIREPME)
    Plénière 1 Education entrepreneuriale
    – Alain FAYOLLE (EM Lyon)
    – Catherine LEGER-JARNIOU (Université de Dauphine)
    – Christophe SCHMITT (Université de Lorraine)
    – Marie DECROIX-TAFFET (PEPITE PACA Ouest)
  • 10H30-12H Première session
    Ateliers
    dont Atelier PEPITE : Structuration thématique PIA et groupes de travail, statut étudiant-entrepreneur, maquette DU PEPITE
  • 12H-13H30 Déjeuner, Conseil d’Administration AEI
  • 13H30-15H Deuxième session
    Ateliers
  • 15H15-16H15 Plénière
    2
    La valorisation des connaissances
    – Philippe MUTRICY (BPI France)
    – Josée St-PIERRE (UQTR, Canada)
    – Thierry VERSTRAETE (Université de Bordeaux)
  • 16H30-18H Troisième
    session Ateliers

Bruno LAFONT quitte la présidence FNEGE

Bruno LAFONT, élu Président de la FNEGE le 7 juin 2016 lors du Conseil d’Administration biannuel, a remis sa démission de Président suite à sa mise en examen. Lors de sa prochaine réunion le 12 décembre 2017, le Conseil d’Administration de la Fondation décidera des modalités de sa succession. Des chercheurs en gestion ont salué cette décision.

Pourquoi une démission de Bruno LAFONT

Bruno LAFONT est nommé Président-Directeur général du Groupe Lafarge en mai 2007. En juillet 2015, Bruno LAFONT est nommé co-Président du Conseil d’Administration de LafargeHolcim jusqu’en juin 2017 et Président d’Honneur de Lafarge. Suite à sa mise en examen dans le cadre du dossier Lafarge en Syrie, Bruno LAFONT décide de se mettre en retrait et d’abonner la présidence du Conseil d’Administration de la FNEGE. Malgré son attachement et son dévouement à la FNEGE, cette décision a été prise dans l’intérêt de la FNEGE. L’équipe de la FNEGE et le Conseil d’Administration le remercient pour l’énergie déployée et les résultats obtenus durant sa présidence.

Qui constitue le Conseil d’Administration de la FNEGE

Le Conseil d’Administration de la FNEGE est paritaire, composé de représentants des pouvoirs publics et des milieux professionnels. Son Président est élu par le Conseil d’Administration parmi ses membres dirigeants d’entreprises. Il est actuellement composé de : Michèle AMIEL (Danone), Daniel BAROIN (CAREWAN), Frank BOURNOIS (ESCP Europe), Thierry DAVID (Ministère de l’Économie et des Finances), Hélène DUCHENE (Ministère des Affaires Etrangères), Marc FILSER (IAE Dijon), JeanPierre HELFER (IAE Paris), Séverine LEGUILLON (Ministère du Travail), Gilles LODOLO (UIMM), Pierre-Michel MENGER (Collège de France), Yves PORTELLI (CCI Paris Île-deFrance), Jérôme RIVE (IAE Lyon et IAE France), Loïck ROCHE (Grenoble Ecole de Management et Conférence des Grandes Ecoles), Philippe TASSI (Médiamétrie), Daniel VITRY (Professeur émérite), Jean-Louis WALTER (Pôle Emploi). Les Présidents d’honneur de la FNEGE sont Michel BON et Jean-Marie DESCARPENTRIES.

FNEGE

Lancement du Tage Executive : test pour la formation continue

La famille TAGE s’agrandit. Destiné à l’entrée en cycle de formation continue en école de commerce ou de management, ce nouveau test initié par la FNEGE (Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises) s’adresse aux professionnels souhaitant développer leurs compétences ou envisager une reconversion professionnelle. Pour Emmanuel MARGERIE, responsable des tests TAGE : «Le test, peu contraignant, est conçu pour que le candidat, ayant quitté les cursus classiques, parfois depuis longtemps, ne soit pas obligé de se replonger dans des notions trop scolaires. Les questions sont contextualisées et adoptent un langage pratique du quotidien de l’entreprise.»

Tage : un test fondé sur l’évaluation des aptitudes

Le TAGE Executive vise à évaluer les aptitudes et les qualités personnelles (gestion du stress, du temps, concentration…), offrant ainsi les mêmes chances de réussite à tous les candidats, quel que soit leur profil professionnel. Il s’agit alors de comparer leurs capacités sans considération du niveau socioculturel ou d’études. Présentée sous forme de Questionnaire à Choix Multiples (QCM), l’épreuve s’articule autour de trois dimensions : compréhension et communication d’entreprise technique quantitative pour l’entreprise ainsi que raisonnement et logique d’entreprise. Il n’existe pas de programme spécifique pour s’y préparer et les 60 questions n’exigent aucune compétence particulière en gestion.

www.tageexecutive.fr

tage executive

FNEGE : Bruno LAFONT nouveau Président

Le 7 juin 2016 s’est tenu le Conseil d’Administration biannuel de la FNEGE durant lequel Bruno LAFONT a été élu Président de la Fondation. Il succède à Michel BON, en poste depuis 2008. Le nouveau Président prendra ses fonctions à compter du 1er octobre 2016.

Qui est Bruno LAFONT

Bruno LAFONT, né en 1956, est diplômé de HEC (1977) et ancien élève de l’ENA (1982). Il commence sa carrière au sein du Groupe Lafarge en 1983, occupant différents postes à la direction financière et à l’international. En 1995, il est nommé Directeur général adjoint Finances du Groupe, puis Président de l’activité Plâtre en 1998. En mai 2003, Bruno LAFONT est nommé Directeur Général délégué du Groupe, et en janvier 2006, il devient Directeur Général. Bruno LAFONT est nommé Président-Directeur général du Groupe Lafarge en mai 2007.

En juillet 2015, Bruno LAFONT est nommé co-Président du Conseil d’Administration de Lafarge Holcim et Président d’Honneur de Lafarge. Il est également membre du Comité Exécutif du Conseil Mondial des Entreprises pour le Développement Durable (WBCSD). Bruno LAFONT préside le groupe de travail « Energy & Climate Change » au sein de l’ERT (European Roundtable of Industrialists) ainsi que le Pôle Développement Durable du Medef. Il est administrateur d’EDF et d’Arcelor Mittal et conseiller du maire de Chongqing (Chine).

Comment est composé le Conseil d’Administration ?

Le Conseil d’Administration de la FNEGE est paritaire, composé de représentants des pouvoirs publics et d’entreprises. Son Président est un dirigeant d’entreprise. Il est actuellement composé de : Hervé BACULARD (CONSULT’IN France), Simone BONNAFOUS (MESR), Marc FILSER (IAE Dijon), Franck BOURNOIS (ESCP Europe), Daniel BURLIN (TECHNIP-COFLEXIP), Hélène DUCHENE (Ministère des Affaires Étrangères), Martial GEORGET (Ministère de l’Économie, de l’Industrie et des Services), Jean-Pierre HELFER (IAE Paris), Jean-François PILLIARD (UIMM), Jérôme RIVE (IAE France/IAE Lyon), Loïck ROCHE (Conférence des Grandes Écoles/Grenoble EM), Philippe TASSI (Médiamétrie), Daniel VITRY (Université Paris II Panthéon-Assas), Jean-Louis WALTER (Pôle Emploi).

Bruno LAFONT

Classement des revues de recherche en gestion

Ici et là on évoque le classement des revues de recherche en gestion. Pour donner du grain à moudre sur la question à toutes les personnes qui s’intéressent à la question, voici une étude très complète réalisée à la demande de la FNEGE qui permet notamment de revenir sur un classement des revues de gestion, notamment de notoriété des revues de recherche en gestion.

L’enquête de la FNEGE

Quel est l’impact de la recherche sur les managers ? Telle était la question que cherchait à éluder l’enquête FNEGE sur l’impact de la recherche en management. Réalisée par Michel KALIKA, Professeur à l’IAE Lyon, BSI, Sébastien LIARTE, Professeur à l’Université de Lorraine et Jean MOSCAROLA, Professeur à l’Université de Savoie.

Quels sont les auteurs et les connaissances que les managers considèrent comme utiles pour leurs pratiques ? Sont-ils informés sur la recherche en management ? Comment et qu’en pensent-ils ? Les 1557 réponses obtenues sur l’enquête FNEGE, menée en partenariat avec Sphinx Institute, permettent à présent d’appréhender la manière dont l’impact de la recherche est perçu par les managers.

Classement des revues de recherche en gestion les plus reconnues

On sein de cette étude, on retrouve le classement des revues de recherche en gestion les plus reconnues.
Peu de managers sont réellement informés sur la création de nouvelles connaissances en gestion / management, notamment les « Jeunes cadres » ayant un rôle opérationnel. Les mieux informés se trouvent parmi les « Dirigeants Consultants » et « Spécialistes fonctionnels ». Cependant, la moitié des répondants considère que la recherche en management peut leur être utile. A peine un tiers pour ceux qui ne sont pas informés ! La recherche est d’autant mieux connue et appréciée que les managers sont âgés et dans des positions de direction. Les dirigeants sont considérés par les praticiens comme des producteurs de connaissance pouvant rivaliser avec les chercheurs. Il apparaît ainsi nécessaire d’inciter la communauté des chercheurs à plus communiquer les résultats des recherches aux praticiens et pour cela de développer des outils d’évaluation de l’impact managérial des publications venant compléter leur évaluation académique.
Etude FNEGE 2016 “L’impact de la recherche en management”

top 10 revues management revues de recherche en gestion

Pour ceux qui souhaite retrouver d’autres sources de réflexion.

FNEGE : Les institutions d’enseignement supérieur de gestion et leur corps professoral

Pierre-Louis DUBOIS, Délégué général de la FNEGE, présidera le petit déjeuner de presse du mardi 19 mars à 9h dans les locaux de la FNEGE à l’occasion de la publication des résultats de l’étude : “Les institutions d’enseignement supérieur de gestion et leur corps professoral”

La bonne gestion de la relation entre les institutions d’enseignement supérieur et le corps enseignant s’avère un facteur clé pour le bon fonctionnement des établissements et un climat social favorable. Face aux enjeux actuels (tensions institutionnelles liées à la recherche de la taille critique, la course à l’excellence et à l’internationalisation, le contexte très concurrentiel), cette relation doit évoluer différemment. Mais dans quel sens ?
Définir, analyser et caractériser la relation entre les institutions d’enseignement supérieur de gestion et leur corps professoral pour avancer des pistes de réflexion utiles à l’action pour l’ensemble des acteurs du secteur – c’est l’ambition de cette nouvelle étude engagée par la FNEGE.

Intervenants :
Pierre-Louis DUBOIS – Délégué général de la FNEGE
Jacques THEVENOT – Professeur à l’ICN Business School Nancy–Metz et coordinateur de l’étude

www.fnege.org