Séminaire libertaire ETAPE janvier-juin 2020

Le séminaire de recherche militante et libertaire ETAPE (Explorations Théoriques Anarchistes Pragmatistes pour l’Émancipation) va entamer en janvier 2020 sa huitième année et peut intéresser les chercheurs dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. Voici le programme pour la période janvier-juin 2020. En dehors d’une rencontre publique, le jeudi 14 mai, les séances du séminaire ayant lieu à Paris un vendredi par mois, entre 19h et 22h, nécessites de s’inscrire auprès de Philippe Corcuff, coanimateur du séminaire ETAPE (philippe.corcuff@sciencespo-lyon.fr).

Programme du séminaire de recherche militante et libertaire ETAPE (Explorations Théoriques Anarchistes Pragmatistes pour l’Émancipation)

Janvier-juin 2020

Co-animé par Philippe Corcuff et Didier Eckel
ETAPE
Pour tout contact : Didier Eckel didier.eckel@laposte.net

Séminaires (Paris, vendredis, 19h-22h)

Chacun amène à boire et à grignoter (autour d’une dizaine de participants) : ce qui sera fait, en toute convivialité, pendant le séminaire !

Vendredi 24 janvier 2020

« Les gauches radicales et libertaires et l’antisémitisme aujourd’hui »
Autour d’un texte d’Ivan Segré : « Fonction de l’antijudaïsme : un cas d’école »
Ivan Segré est philosophe et talmudiste, auteur notamment de La Réaction philosémite. La trahison des clercs (Fécamp, Éditions Lignes, 2009) ; voir sur le site lundimatin sur Internet : « Une indigène au visage pâle. Compte-rendu du livre de Houria Bouteldja : Les Blancs, les Juifs et nous. Vers une politique de l’amour révolutionnaire », 30 mars 2016, https://lundi.am/Une-indigene-au-visage-pale ; « Israël : l’impossible boycot », 9 novembre, https://lundi.am/Israel-l-impossible-boycott ; et « Une étrange alliance. Islamophobie et judéophobie », 4 mars 2019, https://lundi.am/Une-etrange-alliance-Islamophobie-et-judeophobie

  • Rapporteur « compréhensif » : Didier Eckel, co-animateur du séminaire ETAPE, ancien militant associatif et anticapitaliste
  • Rapporteur « critique » : Philippe Corcuff, co-animateur du séminaire ETAPE, maître de conférences de science politique à Sciences Po Lyon, membre de la Fédération Anarchiste

Voir aussi sur le thème général de la séance sur Internet : « Le non-sujet de l’antisémitisme à gauche », par Camilla Brenni, Memphis Krickeberg, Léa Nicolas-Teboul et Zacharias Zoubir, revue Vacarme, n° 56, hiver 2019, https://vacarme.org/article3210.html

Vendredi 28 février 2020

« Numérique, liberté et fake news »

« Désinformation, censure et espace public numérique », par Dominique Cardon
Dominique Cardon est professeur de sociologie à Sciences Po Paris, auteur notamment de Culture numérique (Paris, Presses de Sciences Po, 2019) ; voir sur le site culturel AOC [site sur abonnement, mais on peut lire mensuellement trois textes gratuitement] sur Internet : « Pourquoi avons-nous si peur des fake news ? », partie 1, https://aoc.media/analyse/2019/06/20/pourquoi-avons-nous-si-peur-des-fake-news-1-2/ , et partie 2, 21 juin 2019, https://aoc.media/analyse/2019/06/21/pourquoi-avons-nous-si-peur-des-fake-news-2-2/

« Démocratie smartphone et limites de la liberté », par Francis Brochet
Francis Brochet est journaliste au bureau parisien du groupe de presse régional EBRA (Dernières nouvelles d’Alsace, Le Progrès, Le Républicain lorrain, etc.) et l’auteur notamment de Démocratie smartphone. Le populisme numérique, de Trump à Macron (Paris, François Bourin, 2017) ; voir sur le site Telos sur Internet : « Les partis sont morts…et après ? », 6 décembre 2017, https://www.telos-eu.com/fr/politique-francaise-et-internationale/les-partis-sont-morts-et-apres.html et « Brexit : “the will of the people”, ou l’implosion de la démocratie », 25 avril 2019, https://www.telos-eu.com/fr/politique-francaise-et-internationale/brexit-the-will-of-the-people-ou-limplosion-de-la-.html

Vendredi 20 mars 2020

“Cultures contemporaines et engagements”

“Séries TV et féminisme”, par Sandra Laugier
Sandra Laugier est professeure de philosophie à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, elle est notamment l’auteure de Nos vies en séries. Philosophie et morale d’une culture populaire (Paris, Climats, 2019) ; voir notamment sur le site de Libération sur Internet : « “Buffy”, une étape dans l’histoire du féminisme », 16 mars 2017, https://www.liberation.fr/debats/2017/03/16/buffy-une-etape-dans-l-histoire-du-feminisme_1556218 et « Les séries sont des outils d’éducation, de pensée et de combat politique », entretien avec Guillaume Launay et Anastasia Vécrin, 18 octobre 2019,https://www.liberation.fr/debats/2019/10/18/sandra-laugier-les-series-sont-des-outils-d-education-de-pensee-et-de-combat-politique_1758416

“Théâtre contemporain et anarchisme”, par Camille Mayer
Camille Mayer est doctorante en études théâtrales à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Sa thèse porte sur les dialogues entre le théâtre et l’anarchisme contemporains. Voir sur Internet : « Reparadise de Gwenaël Morin ou la dépolitisation d’un spectacle historiquement subversif », revue Miranda, n°18, 2019, https://journals.openedition.org/miranda/18253

Vendredi 24 avril 2020

« Les libertaires et le langage : quelle émancipation ? »

« La mise à l’épreuve de l’AG comme antiautoritarisme », par Manon Him-Aquilli
Manon Him-Aquilli est ATER en sciences du langage à l’Université Paris Nanterre, auteure d’une thèse soutenue en novembre 2018 à l’Université Paris-Descartes sur Prendre la parole sans prendre le pouvoir. Réflexivité, discours et interactions dans des assemblées générales anarchistes et/ou autonomes ; voir sur Internet : « Distribuer le pouvoir comme on distribue la parole : le rituel des “tours de parole” dans les assemblées générales anarchistes-autonomes », revue Semen, n° 43, 2018, https://journals.openedition.org/semen/10710

« Indiscipliner la littérature, une injonction doublement paradoxale ? », par Myriam Suchet
Myriam Suchet exerce les fonctions de chercheure et d’enseignante à la Sorbonne Nouvelle Paris 3, où elle dirige le Centre d’études québécoises dans une perspective indisciplinée. C’est cette Indiscipline ! (Montréal, Nota Bene, 2016, http://www.groupenotabene.com/publication/indiscipline) qui l’anime et lui souffle ses enquêtes – dont la dernière a paru en novembre 2019 aux Éditions du Commun sous le titre L’Horizon est ici. Pour une prolifération des modes de relations. Pour d’autres lectures, rendez-vous sur Internet à : https://horscadres.hypotheses.org/

Vendredi 15 mai 2020

« Émancipation et aliénation »
« Pratico-inerte et émancipation : aller-retour Révolution française-Sartre », par Sophie Wahnich
Sophie Wahnich est historienne et politiste, directrice de recherche au CNRS, auteure notamment de La Révolution française n’est pas un mythe (Paris, Klincksieck, collection « Critique de la politique », 2017) ; voir sur Internet « L’histoire de la Révolution française peut-elle être dialectique ? Sartre, Lévi-Strauss, Benjamin », revue L’Homme et la Société, n°181, 2011, https://www.cairn.info/revue-l-homme-et-la-societe-2011-3-page-99.htm

– « Quelques raisons pour abandonner la notion d’aliénation dans une perspective émancipatrice », par Philippe Corcuff
Philippe Corcuff est maître de conférences de science politique à Sciences Po Lyon, co-animateur du séminaire ETAPE, membre de la Fédération Anarchiste

Vendredi 12 juin 2020

« C’est quoi être un intellectuel anarchiste ? »
Autour d’un texte de Charles Macdonald (sous réserve)
Charles Macdonald est directeur de recherche honoraire en anthropologie au CNRS et auteur notamment de L’ordre contre l’Harmonie. Anthropologie de l’anarchie (Paris, Editions Petra, 2018) ; voir sur Internet : « Des fondements anthropologiques de l’anarchisme. Hypothèses unifiantes », site Grand Angle, 22 mars 2017, https://www.grand-angle-libertaire.net/des-fondements-anthropologiques-de-lanarchisme-hypotheses-unificatrices/

  • Rapporteur « compréhensif » : Guy Lagrange, coordinateur du site de réflexions libertaires Grand Angle, membre de la Fédération Anarchiste
  • Rapporteur « critique » : Jérôme Alexandre, théologien catholique de sensibilité libertaire

Rencontre publique

Jeudi 14 mai 2020, 18h30-20h30

Rencontre publique organisée par le séminaire ETAPE
Bar-restaurant Le Lieu-Dit (4-6 rue Sorbier, Paris, 20°, métros : Ménilmontant, ligne 2, ou Gambetta, ligne 3)

« Extrême droitisation, confusionnisme et gauche déboussolée » avec :

  • Martine Storti, militante féministe, ancienne journaliste au quotidien Libération, tient un blog sur Mediapart (https://blogs.mediapart.fr/martinestorti/blog), auteure notamment de Sortir du manichéisme. Des roses et du chocolat (Paris, Michel de Maule, 2016)
  • Roger Martelli, historien, directeur de la publication du magazine et du site Regards (http://www.regards.fr/), ancien membre de la direction du Parti communiste français, auteur notamment de L’identité, c’est la guerre (Paris Les Liens qui libèrent, 2016)
  • et Philippe Corcuff, maître de conférences de science politique à Sciences Po Lyon, co-animateur du séminaire Etape, auteur notamment de Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard (Paris, Textuel, collection « Petite Encyclopédie Critique », 2014) et de La grande confusion. Winter is coming (Paris, Cerf, à paraître 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.