Concours du ministère de l’Intérieur, l’Outre-mer et Collectivités…

Modifié le 30 mai 2014 par Administrateur du site

Madame Michèle ALLIOT-MARIE, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des
Collectivités territoriales, a présidé ce lundi 16 mars la première cérémonie de remise des prix du concours Intérieurêka
.

 

Lancé en septembre 2008 à la demande du Ministre, le concours Intérieurêka a pour objectif de faire connaître et de récompenser des innovations proposées par des personnels du
ministère. « En créant ce prix, a rappelé Michèle ALLIOT-MARIE, j’ai voulu rendre justice au talent des
hommes et des femmes qui contribuent à mettre en place un grand ministère moderne au service de la protection des Français. 
»

57 dossiers ont été proposés dans deux grandes catégories : « Modernisation et services aux usagers »
et « Sécurité ».  Dans chacune, le jury a décerné 3 prix (respectivement dotés de 1500, 1000 et 500 €), ainsi que des mentions
spéciales.

 

Catégorie MODERNISATION et SERVICES aux
USAGERS

 

1er Prix : Unité de formation
Handicap
(Police nationale – dgpn/dfpn)

Favoriser l’accès à la formation aux personnes que la situation de handicap pourrait exclure d’une formation
classique, faute de moyens matériels, pédagogiques ou de communication adéquats. Grâce à une évaluation individuelle des besoins en formation, l’unité de formation adaptée permet aux personnes en
situation de handicap une professionnalisation sur leur poste de travail.

 

2e Prix : Accueil des étudiants étrangers de
l’Université de Technologie de Compiègne
(Sous-Prefecture de Compiegne )

Transférer la visite médicale nécessaire à l’obtention d’un titre de séjour à proximité de l’Université de
Technologie de Compiègne, faciliter ainsi les démarches pour les étudiants étrangers et diminuer considérablement le délai de délivrance du titre (de 4 mois à 4 semaines). Partenariat entre la
sous-préfecture, l’Agence nationale d’accueil des étrangers et l’UTC. 165 étudiants ont bénéficié du dispositif en 2007/2008.

 

3e Prix : Application nouvelle du Chèque
Emploi Service Universel 
(Police nationale – dgpn/sdas)

Ce dispositif est destiné à la prise en charge partielle, grâce au CESU, des frais liés à la garde des enfants âgés
de 0 à 12 ans pour les familles monoparentales. Sans condition de ressource, la valeur annuelle forfaitaire de cette aide est de 300 euros par enfant. Depuis 2009, ce dispositif est accessible à
tous les agents affectés en Ile-de-France et élevant seuls leur enfants.

 

ü       Mention Spéciale : Civique Audio  (DICOM + DRH)

Enregistrement audio de « Civique », magazine interne du Ministère, à destination des personnes mal voyantes et
aveugles.

 

 

Catégorie SÉCURITÉ

 

1er Prix : Support caméra
thermique
(Gendarmerie nationale)

Ce support hydraulique de caméra pour hélicoptère permet une manipulation aisée, sûre et rapide par un personnel
unique (contre deux personnes auparavant) d’un système de retransmission d’images particulièrement onéreux et fragile. Le support, s’il avait été fabriqué par une entreprise, aurait coûté 1700
euros par unité. Le prix de revient réel pour la gendarmerie a été de 100 euros pièce.

 

2e Prix : Base de donnees TURPIN
(Sécurité civile – deminage)

Il
s’agit d’une base de données pour les démineurs contenant des informations sur les munitions. Elle centralise toutes les informations utiles, qui étaient auparavant dispersées, ce qui permet
d’augmenter le degré de connaissance et donc la sécurité des démineurs en intervention.

 

3e Prix : Cartographie dynamique
évènementielle
(Prefecture de police)

C’est une application de type web utilisée depuis fin 2007 à la salle d’information et de commandement de la
direction de la police urbaine de Paris à la préfecture de police. Elle permet de visualiser, sur un plan de Paris, les événements et surveillances en cours.

 

Mentions
spéciales :

– Lab’Unic (Gendarmerie nationale)

Il s’agit d’un bus aménagé en laboratoire de criminalistique moderne, qui peut être engagé dans le cadre de scènes
de crimes graves et complexes, mais aussi dans le cadre de la recherche de personnes disparues et notamment celles d’enfants.

 

– Progress’Tir (Gendarmerie nationale)

Progress’tir est un appareil permettant de mesurer les progrès réalisés en temps de réaction, d’exécution motrice, d’instantanéité du résultat et de précision du
tir.