Contrat CIFRE “Développer des compétences collectives dans et pour l’ÉSS”

La notion de compétences collectives est l’objet d’une longue tradition de recherche en ergonomie, en sociologie du travail, en psychologie cognitive et en sciences de l’éducation. Elle a également donné lieu au cours de ces dernières années à de multiples efforts de conceptualisation dans le champ des sciences économiques et des sciences de gestion. Reste que cette notion a été étudiée surtout en référence à des contextes productifs d’entreprise et moins en lien avec les contextes propres aux organismes de formation, à commencer par ceux de la formation professionnelle, qui demeurent caractérisés, dans la majorité des branches professionnelles, par un important découplage vis-à-vis des premiers. Or, les organismes de formation français sont appelés par la réforme en cours et la future agence nationale France Compétences à se penser plus que jamais comme des développeurs et des certificateurs de compétences. Reste qu’il faut bien le reconnaître, le terme renvoie, implicitement, dans les débats et discussions en cours, essentiellement aux compétences individuelles et beaucoup moins à celles collectives.

Les compétences collectives apparaissent pourtant centrales dans les nouvelles organisations de travail. Il en va de même dans et pour les organisations historiques de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) où le “savoir agir en commun” est censé être à la fois un moyen et une finalité de l’action. Là encore, peu de travaux de recherche se dédiant à ces organisations ont investi cette notion alors même que lesdites organisations sont sommées depuis plusieurs années de se professionnaliser.

Il va de soi en conséquence que le développement et la certification des compétences collectives est un enjeu majeur pour un organisme de formation professionnelle rattaché et se dédiant à l’ESS. Cela n’est pas sans poser des questionnements au moment même où ces organismes doivent s’approprier les nouvelles technologies de l’information et de la communication et donner une place plus importante à la formation à distance. Les organismes de formation de l’ESS sont donc appelés à repenser leurs processus formatifs et de certification, et, plus largement leur fonctionnement.

Tel est le cas d’Arobase Formation, organisme né à Grenoble en 1982 de la rencontre de professionnels de l’économie sociale, d’acteurs de l’éducation populaire et d’universitaires issus des sciences de gestion. Concepteur, réalisateur et certificateur d’une filière de formations, du niveau III au niveau I, inscrites au RNCP, Arobase Formation a construit un espace de professionnalisation destiné aux acteurs de l’ESS dans lequel le faire- ensemble et le développement de compétences collectives sont essentielles. Depuis plus de 35 ans, Arobase assure son développement grâce à son indépendance et sa capacité d’innovation pédagogique qui lui permettent d’anticiper et d’adapter son offre de formation aux besoins des professionnels, dans un secteur concurrentiel en pleine évolution. Il dispose à présent de cinq sites de formation situés à Fort-de-France (97), Grenoble (38 ; siège), Toulon (83), Valence (26) et Villeurbanne (69), et de partenariats avec d’autres organismes de formation qui co-produisent certains de ces titres.

Arobase Formation a toujours pris le soin d’assurer une activité de recherche appliquée de façon à nourrir son processus d’innovation. Cette activité a pour cadre principal, des projets européens dont le projet EMISE (European Manager in Social Economy) initié en 2011 et qui devrait se poursuivre de septembre 2018 à août 2021. Ce projet pourrait offrir un riche terrain d’étude pour la thèse en contrat CIFRE via la communauté d’entrepreneurs sociaux européens (300 entrepreneurs potentiels) qui seront accompagnés et des partenaires associés (consortiums de coopératives Italiennes et catalanes, Université de Pecz (Hongrie), Ecole doctorale de l’Université de Lisbonne (Portugal), IRTESS de Bourgogne-Franche-Comté et Réseau REVES (Réseau des Villes Européennes engagées dans l’Economie Sociale)).

Le présent appel à candidatures concerne donc l’engagement d’une thèse de doctorat en contrat CIFRE avec Arobase Formation et le laboratoire CIRNEF (centre interdisciplinaire de recherche normand en éducation et formation) de l’Université de Rouen Normandie dont l’orientation sera suivante : comment développer des compétences collectives dans les parcours d’un organisme de formation professionnelle rattaché à l’économie sociale et solidaire ? En particulier, dans le cadre d’un parcours de formation d’entrepreneurs sociaux européens ?

La personne recrutée partagera son temps entre deux lieux : Arobase Formation à Grenoble (il sera rattaché à la direction pédagogique située au siège) et l’Université de Rouen Normandie, laboratoire CIRNEF à Rouen, sous la forme de semaines complètes alternées.

Le calendrier de l’appel à candidatures est le suivant :

  • Date limite de réception des candidatures le 30 juin 2018
  • Étude des dossiers par une commission mixte AROBASE/CIRNEF entre le 01 et 15 juillet 2018 et retour dans la foulée vers les candidats retenus pour une audition (en précisant les attendus et modalités)
  • Audition des candidats début septembre 2018
  • Dépôt du projet de convention CIFRE auprès de l’ANRT au plus tard à la mi-octobre 2018
  • Inscription en thèse et démarrage du contrat CIFRE en décembre 2018.

Les candidats/tes feront parvenir par courrier électronique un dossier comportant les pièces suivantes :

  • Un curriculum vitae détaillé
  • Une lettre de motivation
  • Un relevé de notes de Master 1 et 2
  • Le mémoire de M2 soutenu (si tel est le cas).

Le dossier devra être transmis par courriel simultanément aux deux adresses suivantes :   dupuis@arobase-formations.fr et richard.wittorski@univ-rouen.fr (en indiquant la mention « APPEL CIFRE AROBASE » dans l’intitulé du message).

Pour toute information complémentaire, les candidats/tes pourront prendre attache auprès de : Jean-Claude Dupuis, Conseiller scientifique, Arobase Formation Courriel : dupuis@arobase-formations.fr Tél. : 06 31 32 00 83 et/ou Richard Wittorski, Professeur, Université de Rouen Normande, chercheur au CIRNEF Courriel : richard.wittorski@univ-rouen.fr Tél.: 06 33 87 65 15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.