Archives par mot-clé : ESSEC Business School

Double diplôme Guanghua School of Management et ESSEC Business School

Modifié le

L’ESSEC Business School et Guanghua School of Management à Pékin lancent un double diplôme qui sera proposé à compter de la rentrée de septembre 2020 aux étudiants du programme Global BBA de l’ESSEC. L’initiative fait partie du programme « Future Leaders » initié par l’Université de Pékin.

Guanghua School of Management

Deux années à la Guanghua School of Management

Chaque année, cinq étudiants ayant achevé leur 2e année du Global BBA de l’ESSEC à Cergy seront sélectionnés afin de poursuivre deux années d’études sur le campus de Guanghua. Enfin, ils reviendront à l’ESSEC pour un dernier semestre consacré au stage de fin d’études.

Ce partenariat permet à l’école de management française d’intégrer le programme « Future Leaders », conçu pour doter les dirigeants de demain des compétences nécessaires pour évoluer en toute confiance dans le monde des affaires en Chine. Les candidats seront sélectionnés sur dossier. Les étudiants retenus devront satisfaire des exigences académiques et avoir passé leurs deux premières années d’études sur le campus de Cergy. Ils bénéficieront d’un programme qui met l’accent sur les dynamiques économiques, politiques et de gestion en Europe et en Asie, et qui offre aux étudiants une riche combinaison de cours et d’apprentissage par l’expérience.

À l’issue de ce parcours unique, ils obtiendront le diplôme Bachelor of Business Administration de l’ESSEC Business School ainsi que le diplôme Bachelor of Arts degree in Management de Guanghua.

« Ce partenariat est une occasion unique pour nos étudiants d’interagir avec des camarades venus du monde entier, et de développer une compréhension fine des enjeux mondiaux auxquels est actuellement confrontée la Chine. Cette immersion augmente les possibilités d’apprentissage par l’expérience et permet d’obtenir les diplômes de deux institutions académiques prestigieuses ».

Propos de Hugues Levecq, directeur académique du programme Global BBA de l’ESSEC Business School

« L’initiative Belt and Road a donné une nouvelle signification à la mondialisation et l’Université de Pékin souhaite donner aux jeunes du monde entier la possibilité de poursuivre leurs rêves. En parallèle, nous voulons contribuer à enrichir l’enseignement supérieur ».

Propos de Hao Ping, président de l’Université de Pékin

L’ESSEC Business School et Samsung réunis autour du K‐Lab

Modifié le

L’ESSEC Business School et Samsung renouvellent leur partenariat et proposent une expérience pédagogique unique dans le nouveau ESSEC K‐Lab by Samsung.

ESSEC K-Lab
ESSEC K-Lab

Dans le cadre du renouvellement de leur partenariat lancé en 2014, l’ESSEC Business School et Samsung ont inauguré le nouvel espace rénové et modernisé : ESSEC K‐Lab by Samsung. Conçu comme un espace innovant et doté des dernières technologies développées par l’entreprise sud‐coréenne, l’espace est dédié à la diffusion du savoir et à l’expérience de nouveaux usages pédagogiques.

Le K‐Lab comme lieu de production pédagogique

Au cœur du campus de Cergy, le K‐Lab est un lieu de production de contenus pédagogiques et de partage de la connaissance ouvert à toute la communauté : étudiants, professeurs, membres du staff, alumni et partenaires entreprises. Espace de créativité, de partage et d’apprentissage, le K‐Lab permet à chacun de rencontrer l’expertise de l’ESSEC, de tester, développer, modéliser de nouvelles idées. Le Numérique nécessite de repenser la pratique pédagogique, aussi le campus devient le lieu d’un apprentissage augmenté où l’étudiant participe à de multiples expériences pédagogiques. Le « K‐lab by Samsung » s’inscrit au cœur de cette innovation pédagogique en favorisant des approches collaboratives et la pédagogie du learning‐by‐doing. Grâce à la technologie de pointe de Samsung disponible en libre accès, les étudiants peuvent créer, expérimenter, partager et donner vie à leurs projets de manière collaborative.

Le K‐lab by Samsung est un dispositif central dans la singularité pédagogique à l’ESSEC : il permet aux futurs entrepreneurs mais aussi aux 136 associations étudiantes de l’ESSEC de conjuguer savoir et savoir‐faire. Conçu comme un laboratoire de recherche expérimental, cet espace permet par ailleurs la création de contenus vidéo pour les MOOCs et l’e‐learning, et la mise à disposition d’outils de modélisation et d’impression 3D. Il est ainsi animé en permanence par des ateliers d’experts (ingénieurs pédagogiques, monteurs vidéos, case writer, professeurs…) et par des événements liés à la pédagogie ou à la recherche. Il offre aux étudiants une expérience pédagogique unique.

« Nous nous réjouissons du renouvellement de ce partenariat fructueux avec Samsung avec qui nous travaillons depuis plusieurs années déjà. Nous partageons des valeurs et des idées communes quant à la diffusion du savoir et des connaissances par les outils correspondants aux nouveaux usages pédagogiques que nous souhaitons voir se développer dans le monde académique », souligne ainsi Vincenzo Esposito Vinzi, Directeur général de l’ESSEC Business School.

En concluant ce nouveau partenariat, Samsung s’engage à équiper l’ESSEC et en particulier son K‐Lab pour les 3 prochaines années : paperboards digitaux Samsung FLIP, moniteurs, tablettes Galaxy Tab S3, casques de réalité virtuelle Gear VR et téléphones Galaxy S9 seront mis à disposition. Afin de mettre en valeur ces produits issus de technologies de pointe, Samsung a également participé à la modernisation des espaces du K‐Lab qui avait été inauguré à Cergy en décembre 2014.

« C’est avec beaucoup de fierté que nous renouvelons aujourd’hui notre partenariat avec l’ESSEC à travers un K‐LAB totalement réaménagé et rééquipé, qui proposera à des milliers de personnes (plus de 300 000 en 2017) une expérience collaborative innovante. En s’associant à l’ESSEC, Samsung démontre sa volonté de s’inscrire durablement dans l’excellence pédagogique en contribuant à la réussite professionnelle du plus grand nombre. Ce partenariat illustre parfaitement notre ADN : l’accessibilité de nos produits à tous », déclare Olivier Oger, Directeur des Ressources Humaines et de la Communication Interne de Samsung France.

Florence Provendier nouvelle directrice de la communication et du marketing de l’ESSEC Business School

Modifié le

Le 1er juillet 2018, Florence Provendier a rejoint l’ESSEC Business School en tant que nouvelle directrice de la communication et du marketing Groupe.

florence provendier essec business school 
Florence Provendier

Florence Provendier doit renforcer la visibilité de l’ESSEC Business School

Dans le cadre de ses fonctions, Florence Provendier aura pour mission de renforcer la visibilité et l’impact de la marque ESSEC en France et à l’international.

Diplômée du MBA in Hospitality Management de l’ESSEC (IMHI) en 1988, elle a un parcours libre de cadre dirigeant en entreprise et ONG, avec une solide expérience en développement, marketing et communication dans des secteurs de la restauration et des services. A l’initiative de plusieurs démarches RSE et engagée dans différentes associations.

En 2012, elle décide de rejoindre Un Enfant par la Main, une organisation de solidarité internationale, qu’elle dirige pendant six ans.

“L’ESSEC est une école d’excellence en matière de recherche et d’enseignement qui prépare ses étudiants à devenir des visionnaires et des leaders engagés, partout dans le monde. Pour ces raisons, je me réjouis de contribuer aujourd’hui au rayonnement de l’ESSEC dont je partage l’esprit et les valeurs” a précisé Florence Provendier.

À propos de l’ESSEC

L’ESSEC, fondée en 1907, est un acteur majeur de l’enseignement de la gestion sur la scène mondiale qui détient la « Triple couronne » en ayant les accréditations EQUIS, AACSB et AMBA. Avec 5 330 étudiants en formation initiale, une large gamme de programmes en management, des partenariats avec les plus grandes universités dans le monde, un réseau de 47 000 diplômés, un corps professoral composé de 158 professeurs permanents en France et à Singapour dont 19 professeurs émérites, reconnus pour la qualité et l’influence de leurs recherches, l’ESSEC perpétue une tradition d’excellence académique et cultive un esprit d’ouverture au service des activités économiques, sociales et de l’innovation. En 2005, l’ESSEC a ouvert un campus en Asie, l’ESSEC Asia‐Pacific, stratégiquement situé à Singapour. Ce campus représente pour l’ESSEC l’opportunité de participer à la croissance de l’Asie et d’apporter son expertise dans cette région en pleine expansion. En 2016, l’ESSEC a ouvert un nouveau campus ESSEC Afrique‐Atlantique à Rabat, au Maroc. L’expansion internationale de l’ESSEC permet à ses étudiants et professeurs d’étudier et comprendre les forces économiques en présence dans les différentes régions du monde.

Pour toute information complémentaire : www.essec.edu

Le Bridge pour accompagner la création de start-ups dans la Silicon Valley

Modifié le

L’ESSEC Business School, Schoolab et UC Berkeley Sutardja Center for Entrepreneurship and Technology (SCET) ont développé un partenariat afin de réunir leurs expertises au sein du programme : Le Bridge.

Le Bridge : une opportunité de monter une start-up

D’une durée de 10 mois, Le Bridge donne aux étudiants de l’ESSEC, et d’autres établissements d’enseignement supérieur, une connaissance approfondie des processus d’innovation et d’entrepreneuriat, ainsi que l’opportunité de monter une équipe pour lancer un projet de start-up au cœur de la Silicon Valley.

En développant ce nouveau partenariat, l’ESSEC permet à ses étudiants de suivre un programme complet d’entrepreneuriat et d’innovation au sein de la Silicon Valley.

“L’ESSEC poursuit sa volonté d’excellence et a pour objectif de répondre aux challenges du futur à travers de forts partenariats locaux et internationaux. En raison de notre collaboration pérenne avec Schoolab, nous pensons que la prochaine étape est toujours d’offrir à nos étudiants de nouvelles opportunités pour lancer leurs projets” précise Vincenzo Esposito Vinzi, directeur général de l’ESSEC.

Un esprit avan-gardiste

Du mois d’août au mois de décembre, les étudiants de l’ESSEC vont ainsi travailler dans un premier temps à l’UC Berkeley, en Californie, sur le lancement de leur projet d’entreprise. Le programme se poursuit à Paris de février à juillet, mois au cours desquels les étudiants vont pouvoir bénéficier du soutien et de l’expertise de mentors des communautés ESSEC et Schoolab.

“Ce partenariat associe l’esprit pionnier de l’ESSEC, la nature d’accélérateur de Schoolab, et l’esprit avant-gardiste de l’UC Berkeley’s College of Engineering, pour marquer notre volonté commune d’excellence” explique Ken Singer, directeur de l’UC Berkeley SCET.

De nombreux diplômés de l’ESSEC se sont déjà distingués par le passé dans le programme Le Bridge. C’est le cas, par exemple, de Vincent Nallantamby avec Tempow, Pierre-Emmanuel Saint Esprit avec HelloZack, ou encore Hector Balas avec Impala.

“Le Schoolab est un lieu innovant dans lequel les jeunes professionnels sont accompagnés pour devenir les leaders de demain. Nous offrons des méthodes, un réseau et une expérience pour révéler leur talent d’entrepreneur. Ce programme est un formidable accélérateur pour les start-ups en démarrage” pour Jean-Claude Charlet, co-fondateur et directeur général de Schoolab.

Les candidatures pour la prochaine session, qui débutera en août, sont ouvertes pour les étudiants de l’ESSEC et ceux des autres établissements d’enseignement supérieur jusqu’au 15 mai.

Informations : lebridge@theschoolab.com

www.essec.edu – scet.berkeley.edu – theschoolab.com

Le Bridge

Des architectes-managers formés à l’ENSA-V et l’ESSEC Business School

Modifié le

L’ESSEC Business School et l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles (ENSA-V) initient un double diplôme pour les futurs architectes-managers sans équivalent en France. Ce double cursus, d’une durée totale de cinq ans, suivi en alternance dans les deux écoles, débouche sur l’obtention à la fois du Diplôme d’État d’architecte et de l’ESSEC Grande École. Il forme aux pratiques professionnelles novatrices dans le domaine architectural et urbain, caractérisées par l’interdisciplinarité et la gouvernance complexe des projets.

La conception et la production du monde bâti à toutes les échelles doivent faire face partout dans le monde à des enjeux multiples, devenus souvent critiques. L’accélération de l’urbanisation et des transformations urbaines, la préservation des ressources environnementales et les changements de modes de vie qu’elle appelle, la révolution numérique et ses multiples impacts techniques, économiques et sociaux, le besoin d’apporter des réponses diversifiées et équitables aux besoins des ménages et des entreprises en maîtrisant au mieux les impératifs économiques, entraînent une complexité croissante des projets architecturaux et urbains.

« Pour répondre à ces défis, il faut transformer les méthodes de conception et de mise en œuvre des projets, l’organisation et le pilotage de leurs acteurs. Le double diplôme créé par l’ESSEC et l’ENSA-V répond à ces enjeux. En conjuguant les deux cultures et les compétences de l’architecture et du management, il forme des professionnels capables de répondre aux besoins de conduite de projet des grandes agences internationales pluridisciplinaires d’architecture ou d’urbanisme ou des grands maîtres d’ouvrage publics ou privés » explique Patrice Noisette, professeur à l’ESSEC Business School.

Un double diplôme pour former des architectes-managers

Les étudiants obtiendront le diplôme d’État d’architecte et le diplôme de l’ESSEC Grande École, et pourront préparer l’habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP). Les étudiants de la Grande École pourront dès l’année de Pré-Master suivre un programme de sensibilisation à l’architecture puis intégrer le double diplôme lors d’un cursus alterné entre les deux établissements. L’enseignement qu’ils recevront à l’ENSA-V intègrera plusieurs projets architecturaux et urbains, une initiation à la recherche, la préparation d’un mémoire ainsi que des cycles de conférences tournées vers la pratique professionnelle.

De leur côté, les étudiants de l’ENSA-V pourront dès la 3e année (L3) suivre un programme de sensibilisation au management et intégrer le double diplôme après leur 1re année de master (M1) sous la forme d’un cursus alterné. Ils suivront à l’ESSEC des cours fondamentaux dans les grandes disciplines du management (finance, marketing, économie…) et choisiront leurs cours de gestion en fonction de leur projet. Les expériences professionnelles et internationales viendront compléter les enseignements théoriques.

Ce double diplôme s’inscrit dans un partenariat plus large entre l’ESSEC et l’ENSA-V, dont l’ambition est de contribuer à l’éclosion de nouveaux métiers et au développement de la recherche et de l’innovation pédagogique, notamment sur les thèmes du projet, de la simulation et de l’aide à la décision.

« Ce double diplôme architectes-managers se fondera sur la diversité des étudiants et de leurs savoirs. Concevoir, conceptualiser, faire de l’architecture est avant tout développer un raisonnement, mettre en place une pensée. Les dessins, les maquettes, l’écrit, la vidéo, la modélisation pour énumérer quelques-uns des nombreux outils dont nous disposons pour projeter ne sont que des outils au service d’un propos. Le double diplôme entre l’ESSEC et l’ENSA-V sera un espace de réflexion visant à étendre les outils et les pratiques liés au développement du projet, en intégrant dans le processus conceptuel les spécificités liées aux savoirs propres aux différents cursus » précise Emmanuel Combarel, enseignant à l’ENSA-V.

Ce cursus innovant a pour objectif général de former des architectes-managers et de leur permettre de concevoir et piloter des projets complexes en prenant en compte toutes leurs dimensions spatiales, environnementales, économiques et sociétales et en conjuguant les attentes de leurs parties prenantes.

Les débouchés professionnels sont diversifiés : agences d’architecture ou d’urbanisme et de développement économique, établissements publics ou sociétés publiques locales d’aménagement et de développement, sociétés d’investissement ou de promotion privée, direction immobilière des grands groupes internationaux, nouveaux métiers de la transformation digitale de l’architecture et de l’urbanisme et des services urbains…

Un partenariat ambitieux, fondé sur des valeurs communes Le double diplôme de l’ESSEC et de l’ENSA-V consacre une convergence forte des deux écoles sur des axes majeurs :

  • une orientation internationale très forte, dans un monde multipolaire et multiculturel, et où elles entendent porter une éthique humaniste et responsable de la connaissance et de l’action ;
  • un engagement pour l’innovation pédagogique marqué notamment par l’interdisciplinarité et par la démarche de projet, perçus comme outils de maîtrise de la complexité, au service du développement personnel des étudiants et de leur implication professionnelle ;
  • un positionnement à l’articulation de la recherche et des échanges avec les acteurs économiques et sociaux, afin de former des professionnels capables d’anticiper et d’accompagner les mutations de nos sociétés, en maîtrisant notamment les outils numériques d’analyse, de simulation et d’aide à la décision ;
  • une vision partagée des nouveaux enjeux des métiers auxquels seront préparés les étudiants, pour eux-mêmes et pour la société, et de l’utilité de croiser les apports des différentes disciplines pour mieux y répondre.

Au-delà du double diplôme, cette convergence nourrira d’autres coopérations étroites en matière pédagogique et de recherche entre les deux écoles, et plus largement au sein de la COMUE Université Paris-Seine à laquelle elles appartiennent.

À propos de l’ENSA-V

L’ENSA-V est un établissement public placé sous tutelle du ministère de la Culture (Direction générale des Patrimoines) qui fait partie du réseau des 20 écoles nationales d’architecture. Située depuis 1969 au cœur de Versailles, dans les bâtiments classés Monuments historiques de la Petite écurie du Roy sur le domaine du Château de Versailles (11 500 m²), elle offre à ses étudiants et ses enseignants un terrain favorable à l’innovation et à l’expérimentation. L’école délivre le diplôme d’études en architecture (licence), le diplôme d’État d’architecte (master), une habilitation à exercer la maîtrise en son nom propre, un doctorat en architecture, et propose des masters spécialisés en partenariat avec des universités ainsi que deux formations continues. L’ENSA-V, membre de la COMUE Université Paris-Seine, encourage les innovations pédagogiques, le croisement fertile de disciplines autour du projet architectural et urbain ainsi que l’expérimentation. Sa pédagogie favorise une pratique intense du projet architectural tout en développant les questions de l’architecture dans les domaines de l’édifice, de la ville et du territoire, en associant théorie et pratique. Au cœur de ce dispositif, le laboratoire LéaV constitue une unité de recherche unique et pluridisciplinaire (38 enseignants-chercheurs et chercheurs, 21 membres associés et émérites, 33 doctorants). Largement ouverte sur le monde, l’ENSA-V est partenaire de 36 établissements internationaux et délivre un master Ecological Urbanism franco-chinois avec l’Université de Tongji à Shanghai.

Plus d’informations : www.versailles.archi.fr

ensa-v architectes-managers

À propos de l’ESSEC

L’ESSEC, fondée en 1907, est un acteur majeur de l’enseignement de la gestion sur la scène mondiale qui détient la « Triple couronne » en ayant les accréditations EQUIS, AACSB et AMBA. Avec 5 867 étudiants en formation initiale, une large gamme de programmes en management, des partenariats avec les plus grandes universités dans le monde, un réseau de 50 000 diplômés, un corps professoral composé de 162 professeurs permanents en France et à Singapour dont 20 professeurs émérites, reconnus pour la qualité et l’influence de leurs recherches, l’ESSEC perpétue une tradition d’excellence académique et cultive un esprit d’ouverture au service des activités économiques, sociales et de l’innovation. En 2005, l’ESSEC a ouvert un campus en Asie, l’ESSEC Asia-Pacific, stratégiquement situé à Singapour. Ce campus représente pour l’ESSEC l’opportunité de participer à la croissance de l’Asie et d’apporter son expertise dans cette région en pleine expansion. En 2016, l’ESSEC a ouvert un nouveau campus ESSEC Afrique à Rabat, au Maroc. L’expansion internationale de l’ESSEC permet à ses étudiants et professeurs d’étudier et comprendre les forces économiques en présence dans les différentes régions du monde.

Pour toute information complémentaire : www.essec.edu

Vincenzo Esposito Vinzi nommé Directeur général de l’ESSEC Business School

Modifié le

Lors de sa séance du mercredi 20 décembre, le Conseil de surveillance a, sur proposition du Directoire et après avoir reçu l’agrément du Recteur de l’Institut Catholique de Paris, nommé à l’unanimité Vincenzo Esposito Vinzi Directeur général de l’ESSEC.

Vincenzo Esposito Vinzi spécialiste de statistiques

Le processus de recrutement, qui s’est déroulé dans le strict respect des statuts de l’École, a conduit la commission de recrutement à proposer la candidature de Vincenzo Esposito Vinzi au poste de Directeur Général.

Vincenzo Esposito Vinzi, né en 1970, a été Professeur de Statistique à l’Université Federico II de Naples en Italie, professeur invité et conférencier dans de nombreuses universités et centres de recherche à travers l’Europe, les États-Unis et l’Asie. Il est Docteur en Statistique de l’Université Federico II de Naples, et a également un Master en économie et gestion d’entreprise. C’est en 2007 qu’il a rejoint l’ESSEC comme Professeur de Statistique. Il a été élu en décembre 2011 à la fonction de Doyen des Professeurs par l’ensemble du Corps Professoral Permanent. Il a été réélu pour un second mandat en 2015 avec 93% des voix. Membre du Comité Exécutif de l’ESSEC en tant que Directeur Général Adjoint aux Affaires Académiques depuis 2011, il était responsable de la gestion et du développement du corps professoral. Reconnu à l’international pour son expertise, il est l’auteur d’environ 80 ouvrages et articles scientifiques publiés dans des revues internationales sur des thèmes allant du Big Data au Business Analytics, et qui totalisent plus de 7 000 citations. Entre 2012 et 2015, Vincenzo Esposito Vinzi a été Président de la Société internationale de la statistique pour l’industrie et le business (ISBIS). Durant la période d’intérim, il a assuré une transition réussie, avec le soutien de l’ensemble de la communauté ESSEC.

Le Conseil de surveillance se félicite du très haut niveau des candidatures reçues dans le cadre de ce recrutement et remercie l’ensemble des parties prenantes et des candidats pour leur implication tout au long de ce processus.

Succédant à Jean-Michel Blanquer, Directeur général de l’ESSEC durant la période 2013- 2017 désormais Ministre de l’Éducation Nationale, le nouveau Directeur général aura pour double défi de poursuivre le développement de l’Ecole au plus haut niveau des standards internationaux et de maintenir sa spécificité d’Ecole d’excellence à la française.

« C’est avec joie et honneur que j’accueille ma nomination au poste de Directeur Général de l’ESSEC. Je tiens à remercier les instances de gouvernance et toutes les parties prenantes pour leur confiance. Dès demain, je m’attellerai à rassembler toute la communauté ESSEC pour faire de notre école une business school de référence. Nous développerons un modèle pérenne conjuguant innovation et excellence pour co-construire les savoirs et les solutions de demain au service de l’économie, de la société, de l’humain. Alliant ancrage local et impact global, l’ESSEC sera amenée à se transformer pour renforcer encore et toujours sa place d’école de premier plan au niveau international, reconnue pour sa singularité et sa capacité à former des leaders influents dans un monde en perpétuelle mutation. » précise Vincenzo Esposito Vinzi.

L’ensemble des parties prenantes de l’ESSEC souhaite à Vincenzo Esposito Vinzi plein succès dans ses nouvelles fonctions et l’assure de toute leur confiance pour porter au plus haut les couleurs de l’ESSEC pour les prochaines années.

ESSEC Ventures offre un an d’accompagnement à la startup Ze-Watt

Modifié le

Le 5 novembre dernier, l’ESSEC Business School a remis à la startup Ze-Watt son Prix de la créativité Futurapolis ESSEC lors du Marathon des créatifs. Il s’agit d’une journée dédiée aux startups organisée en marge de l’événement Futurapolis. Cette jeune entreprise dynamique et innovante pourra ainsi intégrer durant une année la pépinière ESSEC Ventures de l’ESSEC située sur le Campus de La Défense. Ce prix vient une nouvelle fois démontrer l’importance de l’entrepreneuriat à l’ESSEC et l’expertise de l’institution dans l’accompagnement des startups innovantes.

ESSEC Ventures : le premier incubateur dans une école

L’ESSEC Business School est l’école pionnière dans l’accompagnement de l’entrepreneuriat en France puisqu’elle a été la première business school à mettre en place un incubateur, une pépinière et un fonds d’amorçage à travers ESSEC Ventures, créé en 2000. Aujourd’hui, ESSEC Ventures est largement reconnu pour ses résultats et le vaste écosystème qu’il a développé dans le temps.

Les dates clés de l’entrepreneuriat à l’ESSEC :

  • 1999 : mise en place de la filière entrepreneuriat dans le programme Grande École
  • 2000 : naissance de l’incubateur étudiant
  • 2006 : création d’un fonds d’amorçage
  • 2008 : signature d’une convention d’objectifs ESSEC-CCIV (Chambre de Commerce et d’industrie de Versailles/Val d’Oise Yvelines) pour la promotion de l’entrepreneuriat dans l’enseignement supérieur
  • 2010 : ouverture d’une pépinière d’entreprises innovantes au cœur de La Défense et lancement du dispositif Chèques Conseil

ESSEC Ventures, un dispositif pour accompagner les startups innovantes

Depuis 2000, 385 entreprises ont été accompagnés par ESSEC Ventures et 287 entreprises y ont été créées. « Bénéficier de l’accompagnement d’ESSEC Ventures a permis aux startups incubées de lever plus de 100 millions d’euros en fonds propres, grâce à des conseils de professionnels. ESSEC Ventures a également financé 30 entreprises via le fonds d’amorçage », précise Julien Morel, directeur exécutif d’ESSEC Ventures, pôle entrepreneuriat de l’ESSEC.

ESSEC Ventures est ainsi constitué :

  • d’une pépinière : Idéalement située sur le campus de l’ESSEC à la Défense, au cœur du centre d’affaires (CNIT), la pépinière est destinée aux entreprises innovantes déjà créées et en phase de développement. La pépinière ESSEC Ventures, qui n’est pas seulement réservée aux étudiants et diplômés ESSEC, permet ainsi l’immersion des startups dans un écosystème favorable à leur développement grâce à des locaux design et confortables en open-space, un réseau de partenaires à disposition et un accompagnement à la carte, coaching, formations ainsi que des synergies avec des programmes de formations de l’ESSEC.
  • d’un incubateur : Situé sur le campus de l’ESSEC à Cergy, il propose aux étudiants de l’ESSEC un soutien logistique et administratif pour la création de leurs startups. « Développer l’entrepreneuriat étudiant a toujours été dans les objectifs de l’ESSEC. C’est en accompagnant au mieux nos étudiants dans leurs démarches que nous verrons émerger les entreprises de demain et que nous formerons les étudiants à l’esprit entrepreneurial », explique Julien Morel. Afin de profiter de l’incubateur de l’ESSEC, l’équipe de fondateurs du projet doit comporter au moins un étudiant de l’ESSEC (BBA, Grande Ecole, Mastères spécialisés, MBA, Management général) toujours en cours de formation. Le Business Plan doit être déjà construit et présenté lors d’un entretien afin de pouvoir y adhérer. « La période moyenne d’incubation est de 9 mois mais elle peut être raccourcie ou prolongée en fonction des besoins de la startup. Elle prend cependant obligatoirement fin à l’obtention du diplôme de l’étudiant de l’ESSEC », précise Julien Morel.
  • d’un fonds d’amorçage : Au-delà de la formation et de l’accompagnement, l’ESSEC a mis en place un fonds d’amorçage pour soutenir les projets dans leur phase de démarrage en prenant des participations minoritaires dans le capital des jeunes pousses.

Les startups accompagnées et soutenues par ESSEC Ventures bénéficient d’un réseau de 40 entreprises partenaires qui les conseillent, les aiguillent…, parmi lesquelles des avocats, cabinets de conseil, banques, grands groupes, partenaires institutionnels, etc. « Les résultats de notre accompagnement sont très bons puisque nous notons un taux de survie de 72% à 5 ans des startups incubées, contre une moyenne nationale de 30% », poursuit Julien Morel.

Le Prix de la créativité Futurapolis ESSEC

Le Marathon des créatifs, qui s’est déroulé le 4 novembre à Toulouse dans le cadre du Forum Futurapolis, avait pour objectif de faire émerger des projets innovants et de dénicher de nouvelles pépites technologiques et créatives autour du thème « réalité virtuelle, intelligence artificielle, mobilité autonome, drones, ville durable ». C’est à cette occasion que, en tant que partenaire de l’événement, l’ESSEC a remis le Prix de la créativité Futurapolis ESSEC. Julien Morel, membre du jury, a assisté aux présentations des 20 start-ups en compétition et décerné le prix ESSEC à Ze-Watt qui remporte un an d’accompagnement à la pépinière ESSEC Ventures.

Ze-Watt fournit, installe et gère des « stations-services électriques » sur les parkings des entreprises pour que les salariés et employés basculent vers l’électromobilité et diminuent leurs émissions de CO2. L’offre clé en main a déjà séduit des grandes entreprises ainsi que quelques belles ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) et Administrations. « Nous sommes ravis d’accueillir l’équipe de Ze-Watt au sein de la pépinière de l’ESSEC afin de lui faire bénéficier de notre accompagnement, de nos conseils et de notre réseau de partenaires », conclut Julien Morel.

www.essec.edu/fr/pages/propos-de-lessec/lentrepreneuriat/essec-ventures/

Essec Business School ESSEC Ventures

Conférence annuelle de l’Executive Mastère Spécialisé Management des Ressources Humaines de l’ESSEC

Modifié le

La conférence annuelle de l’Executive Mastère Spécialisé Management des Ressources Humaines de l’ESSEC en
partenariat avec RH&M
Entreprise apprenante : le défi du savoir à la portée de tous
Les réponses et les bonnes pratiques issues d’un benchmark international

Les tendances en matière d’organisation apprenante et leurs impacts sur les fonctions RH et managériales. Quand les
apprentissages individuels et collectifs améliorent les performances économiques, sociales et humaines.
Comment
rendre chacun acteur et responsable de son développement ?

Sous la direction académique de Jean-Luc Cerdin et Jean-Marie Peretti
Professeurs Essec
Responsables pédagogiques du MS
Management des RH
avec l’aimable participation de la Société Carrefour

mardi 18 juin 2013
De 17h30 à 19h30
dans les locaux de l’Essec Executive Education
CNIT – Paris La Défense

Suivie d’un cocktail

Inscription sur http://conference-essec-msrh-2013.eventbrite.fr 

http://www.classementgrandesecoles.com/wp-content/uploads/2012/09/essec-logo.jpg