Archives de catégorie : Colloques-Conférences

A quelles conditions faire du télétravail un facteur d’innovation

ORGANISATIONNELLE ET sociale ?

 

31 mai, 16 et 28 juin 2011

Paris

 

Animateur scientifique :

Nicole TURBE-SUETENS

Expert auprès de la Commission européenne

 

Ce groupe de travail dressera, à partir des témoignages de chercheurs et d’entreprises, un bilan des premières mises en place du télétravail et
permettra de poser des repères pour l’adaptation de l’organisation et des pratiques managériales.

Ouverts à tous les cadres d’entreprise, ce groupe s’adresse particulièrement aux DRH, responsables
des ressources humaines, responsables des affaires sociales et directeurs juridiques.

 

Le télétravail apparaît aujourd’hui comme une étape nécessaire pour de plus en plus d’entreprises pour plusieurs
raisons : le développement des technologies de l’information et de la communication le permet ; un nombre croissant de salariés le souhaitent au nom d’un meilleur équilibre vie
professionnelle/privée et les perspectives d’économies de mètres carrés peuvent y inciter. Enfin, l’intensification de la dématérialisation des processus permet d’introduire plus de flexibilité
dans les modes de travail et de rendre les organisations plus agiles.

Après la signature de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) en 2005 étendu en 2006, les premières entreprises
ont montré que pour réussir la mise en œuvre du télétravail, de nouveaux modes d’organisation sont nécessaires ainsi qu’une évolution des pratiques managériales.

Quels enseignements tirer des premières expériences ?

Sur quelles bases parvenir à un accord pour la mise en place du télétravail dans l’entreprise et prévenir des
risques juridiques ?

Comment adapter les pratiques managériales aux équipes virtuelles ?

 

Mardi 31 mai 2011

Quels enseignements tirer des premiers accords et
réalisations ?

14h30 – 17h45

 

Gérard VALENDUC

Codirecteur

Centre de recherche « Travail &
Technologies »

Chargé d’enseignement

Facultés Universitaires de Namur

 

Eric COUTE

Responsable corporate télétravail/mobilité

RENAULT

 

Virginie CHEVALLARD

Chef de Projet Télétravail

GBU FRANCE

 

Les accords ont mis en évidence plusieurs points essentiels : le télétravail ne peut s’appliquer à tous les
salariés et ne se pratique de préférence pas à plein temps. Par ailleurs, aboutir à un télétravail efficient demande un temps d’adaptation, c’est pourquoi il est utile de commencer par un pilote
avant de déployer plus largement le dispositif dans de bonnes conditions.

A quelles conditions ce mode d’organisation peut-il se révéler bénéfique tant pour les salariés que pour
l’entreprise ? Comment définir les catégories de salariés et d’entreprises concernées par le télétravail ? Quelles modalités organisationnelles et matérielles retenir depuis la mise en
place du pilote à la mise en œuvre de cet aménagement du travail ?

 

 

Jeudi 16 juin 2011

La mise en place du télétravail : sur quelles bases négocier et
comment déjouer les risques juridiques ?

 

9h30 – 13h00

 

Christine BAUDOIN

Avocat associé

Cabinet Lmt
Avocats

 

BernaRD JARRY-LACOMBE

Secrétaire national

CFDT Cadres

 

Philippe RUSSO

Directeur des ressources humaines

HEWLETT PACKARD

 

La mise en œuvre du télétravail dans une entreprise passe par la signature d’un accord avec les syndicats qui,
confrontés à la réalité des affaires et l’évolution des métiers, en sont souvent devenus des moteurs.

Quels sont les dangers de la pratique du télétravail en l’absence d’accord ?

Quelles sont les bonnes conditions pour négocier avec les partenaires sociaux et quels sont les points
indispensables à la mise en place d’un accord ?

Comment pallier les risques juridiques (indemnités d’occupation, accidents du travail, régime d’assurance, contrôle
à distance etc.), en l’absence de loi et avec une jurisprudence balbutiante ? Quelles évolutions juridiques pour demain ?

 

 

Mardi 28 juin 2011

Comment faire évoluer l’organisation et le management pour un
télétravail efficient ?

 

9h30 – 13h00

 

David AUTISSIER

Maître de conférences

UNIVERSITE PARIS XII

 

Marc THIOLLIER

Directeur général

ACCENTURE

 

Fabrice THEVAUX

Chargé du bureau de la politique de l’emploi et du développement des ressources humaines

Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

 

Le télétravail, du fait de la distance, bouleverse les manières habituelles de procéder. Il exige tout à la fois une
gestion par objectifs, la confiance réciproque, l’autonomie des salariés et de nouvelles formes de collaboration. Autant d’éléments qui conduisent à revoir les pratiques managériales et la
gestion des ressources humaines.

Comment préparer et accompagner le télétravailleur dans un mode d’organisation inédit pour lui ? A quelles
conditions le manager peut-il maintenir le lien collectif et continuer à dynamiser son équipe pour la bonne fin des projets ? De quelle manière la DRH est-elle amenée à redéfinir son rôle
pour permettre le succès de cette nouvelle organisation du travail ?

 

 

Présentation des chercheurs

 

Nicole TURBE-SUETENS a dirigé deux consortia internationaux ; l’un avec cinq pays de l’Europe de l’Est et Centrale entre 2001 et 2003 concernant le
transfert de méthodologie pour la mise en place du télétravail et l’autre avec l’Inde et les pays nordiques de 2006 à 2008, au sujet de l’emploi des seniors et des technologies collaboratives.
Elle est actuellement impliquée, comme expert, dans un projet dont l’objet est de faire des recommandations à la Commission européenne et au gouvernement indien en vue d’harmoniser les programmes
de recherche dans quatre secteurs d’application des TIC.

Gérard VALENDUC est codirecteur
du Centre de recherche Travail & Technologies de la Fondation Travail-Université (FTU) et professeur à l’Université de Namur (FUNDP, faculté d’informatique) et à l’Université de
Louvain-la-Neuve (UCL, école de communication). Il s’est spécialisé dans la recherche sur la dimension humaine et sociale des changements technologiques et sur la sociologie des sciences et des
techniques. Ses recherches et publications concernent les mutations du travail liées à la diffusion des technologies de l’information et de la communication, l’exclusion et l’inclusion
numériques, les relations entre technologie et société, l’innovation au service du développement durable.

David AUTISSIER est maître de conférences à l’Université Paris XII. Il enseigne le contrôle de gestion, les
systèmes d’information, le management du changement et de la transformation. Ses travaux se font en collaboration avec les entreprises auprès desquelles il réalise des démarches d’intervention et
de recherche-action. Il est l’auteur de nombreux ouvrages en particulier sur la conduite du changement et sur le management. 

 

Retrouvez l’ensemble des activités de l’Anvie sur le site www.anvie.fr

 

Les entreprises adhérentes

ADP, Auchan, Banque de France, BNP Paribas, Caisse des Dépôts et Consignations, CNP Assurances, Covea, EDF, GDF
Suez, Ineo, Lafarge, Laser Cofinoga, Maaf, Michelin, MMA, NGE, La Poste, Primagaz, RATP, Renault, Rhodia, RFF, RTE, Saint-Gobain, SFR, SNCF, Spie, Total.

 

 

Pour les conditions générales d’inscription, voir le bulletin
ci-joint

Pour tout renseignement, contactez

Didier DAVILLARS Tél : 01 42 86 68 90

didier.davillars@anvie.fr

 

Anvie, 2, rue des Moulins, 75001 Paris

Tél : 01 42 86 68 80 – Fax : 01 42 86 58 90 www.anvie.fr

La qualité de l’audit et la gouvernance d’entreprise en question

Une Journée de Recherche sur le thème : « La qualité de l’audit et la gouvernance d’entreprise » se tiendra le jeudi 25 juin
2009 sur le Campus de Rouen Business School

Rouen Business School et l’IAE de Besançon organisent en partenariat une journée de
recherche sur le thème “la qualité de l’audit et la gouvernance d’entreprise“. Cette journée de Recherche parrainée par
l’AFC (Association Francophone de Comptabilité) et l’IFA (Institut Français
des Administrateurs) se tiendra le jeudi 25 juin sur le Campus de Rouen Business School.

L’objectif de cette journée est double :

– Faire un état des lieux des recherches sur la qualité de l’audit, les modalités d’évaluation et les facteurs
d’amélioration

– Favoriser le débat entre chercheurs et professionnels représentant la profession d’auditeurs, les comités d’audit
et le Haut Conseil du Commissariat aux Comptes (H3C).

« Les crises financières observées depuis une dizaine d’années ont engendré, aussi bien dans le monde professionnel
qu’académique, un bouleversement dans la conception et l’évaluation de la qualité de l’audit. Elles ont renforcé le besoin d’améliorer la qualité de l’audit et de sécuriser les transactions sur
le marché financier », souligne Riadh MANITA, Professeur Associé en Comptabilité-Audit à Rouen Business School. « Les milieux économiques et juridiques ont réagi en publiant de nouvelles lois sur
la régulation économique (Loi Sarbanes Oxley Act aux USA et loi sur la sécurité financière en France….) qui ont édicté de nouvelles règles d’évaluation et de contrôle de la qualité de l’audit.
Toutefois, la crise financière et économique actuelle semble témoigner des difficultés persistantes à apprécier les risques. Les événements récents ne manqueront pas de provoquer des
interrogations nombreuses sur la délimitation des missions d’audit », ajoute-il.

Ce colloque est ouvert aux professionnels de l’audit, aux responsables des directions comptables et financières,
audit interne et contrôle de gestion, comme à tous les salariés, enseignants et étudiants intéressés.

Renseignements et informations auprès de Stéphanie Bertin – 02 32 82 57 00 ou 5780

email :
stephanie.bertin@groupe-esc-rouen.fr

L’innovation en temps de crise : « le métier à pain »

Séminaire-débat

Jeudi 2 juillet 2009 à 17h30

Amphithéâtre d’Orange Labs (France Telecom)

28, chemin du Vieux Chêne – Inovallée – 38240 Meylan

 

Par Michel JOUMARD

Chef de projet I.B.U.

Ancien Directeur Qualité des Activités Commerce & Services du groupe Schneider

 

Programme

Il s’agit d’une démarche totalement innovante dans un métier traditionnel : le
métier à pain.

L’idée a germé dans l’esprit d’un boulanger célèbre Lionel POILANE, visant « à
produire le pain à l’endroit où il doit être consommé ». Pour cela il convenait d’analyser au plus près le procédé de panification dans sa forme traditionnelle et d’en extraire les
paramètres de conduite permettant de définir et de construire une « boulangerie automatique compactée ».

Artisan du métier, scientifique des transformations biologiques et de la santé,
techniciens de l’automatique et de contrôle, ont travaillé ensemble pour concevoir un prototype et un programme d’industrialisation.

Un des acteurs de cette équipe Michel JOUMARD nous livre son expérience : « de
l’idée à la réalisation ».

Le cheminement du projet IBU a été salué par l’attribution du Grand Prix de
l’innovation du SIRHA 2009
(Salon International de l’Hôtellerie, de la Restauration et de l’Alimentation).

 

Présentation

 

L’AUEG mène depuis sa création une réflexion sur l’innovation.

Ce thème est particulièrement d’actualité en ces temps de crise où le besoin de renouvellement des concepts de
production des biens et des services est naturellement présent. Il concerne bien évidemment les nouvelles technologies mais tout aussi les métiers traditionnels susceptibles d’évolution
majeure.

L’innovation apportée par « le métier à pain » en est une
illustration flagrante. Michel JOUMARD nous décrit l’expérience qu’il livre à nos débats
.

 

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

(Nombre de places limité

Réservation prioritaire aux adhérents)

 

                    Adhérent de l’AUEG  ……………………………….. gratuit

                    Non-adhérent de l’AUEG  ……………………….. 5 Euros

 

                    Par courrier :        AUEG • 7C chemin des Prés • Inovallée

                                              
38240 MEYLAN

                    Par téléphone :     33 (0)4 76 18 28 65

                    Par fax :              33 (0)4 76 18 28 45

                    Par e-mail :          aueg@wanadoo.fr

 

 

Pour plus d’informations :

www.aueg.org

« Les secrets des entreprises qui créent la différence »

Conférence de Ralph Hababou à l’Université Professionnelle Internationale René Cassin de Lyon

 

Le Groupe IGS Lyon et La Fédération Nationale des Dirigeants Commerciaux de France organisent les 11 et 12 juin 2009
à Lyon, dans l’amphithéâtre de l’Université Professionnelle Internationale René Cassin, une conférence intitulée « Les secrets des entreprises qui créent la différence » animée par
Ralph Hababou.

A tous ceux qui croient que la mondialisation va nous manger “tout cru”, que le low-cost va triompher, que la crise
va nous emporter… Ralph Hababou, co-fondateur de la chaîne Colombus Café, dirigeant du cabinet PB-RH Conseil, auteur en 1986 de Service compris et de Service gagnant en 2007, explique pourquoi
nos entreprises ont largement les moyens de lutter. En effet, il existe d’autres moyens pour les entreprises de gagner la bataille et surtout faire la différence en offrant du sens, des services,
de l’innovation et de l’originalité. A l’appui, l’exemple des meilleurs entreprises qui ont fait du service aux clients un tremplin vers le succès.

 

Le Jeudi 11 juin à 19 heures et le Vendredi 12 juin 2009 à 11 heures

UPI René Cassin – Groupe IGS Lyon

47, Sergent Berthet – 69009 Lyon

(Métro : Gorge de Loup)

Tarif : ’40 euros

Renseignements et inscriptions de Nathalie Gauthier

Tél. 04 72
85 71 86 Mail : ngauthier@groupe-igs.fr

Pour une nouvelle éthique du capitalisme

« L’innovation et la responsabilité sociale des entreprises en période de crise économique »

 

La première édition du Global Ethics Forum se tiendra au Palais des Nations Unies de Genève les 2 et 3 juillet prochains. Elle réunira 500
dirigeants, managers, experts internationaux, universitaires, ONG et institutions internationales provenant des différents continents, autour du thème
de la nouvelle éthique du capitalisme. Consacré à l’innovation et la responsabilité sociale des entreprises (RSE) en période de
crise économique, le
Global Ethics
Forum
va permettre à ses participants d’analyser les innovations en RSE à travers le monde, de
partager leurs expériences et pratiques managériales, et de se préparer et s’adapter à un nouveau monde économique.
Parmi les 32
intervenants internationaux du Global Ethics Forum,
trois invités
exceptionnels
:

 

§ 
Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix en 2006,
économiste, entrepreneur et fondateur de la première institution de microcrédit, la Grameen Bank, développée au Bangladesh.

§  Patricia Werhane, Présidente de l’International Society of Business Economics and
Ethics
(ISBEE) & Directrice Exécutive de l’Institute for Business and Professional
Ethics
, à dePaul University – Chicago (USA) et Darden School of Business (USA).

§ 
John A. Quelch, Professeur of Business Administration à l’Université Harvard (USA).

 

Durant un jour et demi, le programme de cet événement va
s’articuler autour de trois grandes questions 
sous la forme conférences, de tables rondes et
d’ateliers :

– Comment les stratégies et pratiques de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) peuvent-elles être innovantes et pertinentes en
période de crise ?

– Comment l’innovation sociale peut-elle contribuer au développement durable?

– Comment l’enseignement du management peut-il développer une alternative au modèle dominant, induire un changement d’attitude chez les
dirigeants et développer des leaders globalement responsables?

 

www.globalethicsforum.org

Contribution des centres commerciaux aux centres-villes

« Contribution des centres commerciaux aux centres-villes :

Un commerce durable pour un centre-ville durable »

Grand Colloque organisé par le Conseil National des Centres Commerciaux

 

Jeudi 15 avril 2010

Paris 17e – Palais des Congrès, Amphithéâtre Havane (niv.3)

 

Les centres commerciaux ont su s’adapter aux nouvelles exigences des centres-villes, leur offrant d’extraordinaires opportunités. Grâce
à la prise en compte d’éléments vitaux de la cité tels que l’urbanisme, la vie sociale et économique, la logistique, l’identité, les centres commerciaux ont réussi à s’intégrer parfaitement dans
le paysage urbain et à revitaliser l’offre commerciale.
Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) a décidé
d’organiser un grand colloque, en liaison avec des élus, pour montrer le nouveau visage des centres commerciaux et leurs contributions actives au dynamisme des centres-villes, notamment
en termes d’impacts économiques, d’urbanisme, de conséquences sur l’emploi, d’organisation et d’attractivité.

Pour mettre en lumière le rôle clé des centres commerciaux dans le dynamisme des centres-villes, le CNCC a invité des
experts, élus et acteurs majeurs de l’immobilier commercial en cœur de ville (développeurs, enseignes, architectes, urbanistes, associations de
commerçants mais aussi sociologues, représentants de consommateurs et professionnels du transport
),
parmi lesquels Jean-Pierre Lehmann, Président, Fédération nationale des centres-villes (FNCV), François
Momboisse
, Président, Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance (FEVAD), Antoine Rufenacht Maire du Havre (76),
Claude Samson, Directeur Général, Samada – Filiale logistique de
Monoprix,
Jean Viard, sociologue et Directeur de
recherches CNRS au Cevipof (Sciences-po Paris)….

Pierre-Christophe Baguet, Député-maire de Boulogne-Billancourt (92) et de
Maryse Joissains Masini, Député-maire d’Aix-en-Provence (13) partageront leur expérience concernant l’impact des centres commerciaux installés dans leur commune : Les Passages de
l’Hôtel de Ville (Boulogne-Billancourt) et Les Allées Provençales (Aix-en-Provence).

 

Lors de ce colloque, tous ces experts apporteront leurs contributions sur des thématiques concrètes :

          Droit de cité pour le
commerce : les enjeux

          Comment les centres
commerciaux ont su s’adapter aux nouvelles exigences des centres-villes ? Quelles sont les contraintes des centres-villes pour les centres commerciaux ? Où en sommes-nous en termes de
législation ?

          Les nouveaux atouts des
centres commerciaux en centre-ville. L’attractivité des villes grâce aux centres commerciaux : quel est le potentiel des centres commerciaux ? Quelles sont leurs limites ?
Quelles sont les perspectives ?

          Le consommateur : Quel
regard porte t-il sur les centres commerciaux en centre-ville ? Quelles sont ses attentes ?

          Les centres commerciaux de
demain.

 

Enfin, le CNCC dévoilera également les résultats de son enquête « Ou comment le commerce
fait des centres-villes des centres de vie».

 

Programme :

 

9h00 – Accueil

 

9h15 – Discours d’ouverture

 

9h30 – Introduction

– Présentation de l’enquête CNCC « Etat des lieux des centres commerciaux de cœur des villes »

– Diffusion du film « témoignages des acteurs des centres commerciaux de cœur de ville »

– Etude de deux centres commerciaux : Les Allées Provençales (Aix-en-Provence 13) et Les Passages de l’Hôtel de Ville (Boulogne-Billancourt
92).

– Discussion avec les élus de ces municipalités

 

10H30 – Pause et networking

 

11h00 – Table ronde : le rôle du commerce dans la redynamisation des centres-villes

– Analyse et étude comportementale des consommateurs

– Vision prospective des territoires. Comment penser la logique de ville : quelles contraintes économiques, architecturales et
environnementales ?

– Comment se dessineront les centres commerciaux de demain ?

– La mutation du commerce pour accompagner la ville de demain

 

12h 30 – Déjeuner

 

14h30 – Table ronde : Le commerce et la mobilité en cœur de ville

          les transports

          la proximité, les
problématiques de livraisons

          le e-commerce

          le lien social

          le développement
durable

 

16h30 – Les centres commerciaux de cœur de ville apportent de la vie aux centres-villes

 

17h00 – Evaluation et conclusion

 

A propos du CNCC

 

Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) est l’organisation de référence représentant l’ensemble des professionnels de l’industrie des centres
commerciaux en France. Véritable porte-parole de ce domaine d’activité, elle fédère les promoteurs, les propriétaires, les gestionnaires, les enseignes, les prestataires et les groupements de
commerçants. Force de propositions notamment auprès des pouvoirs publics, le CNCC représente et défend les intérêts de ses composantes dans une logique de dialogue et d’anticipation des
évolutions juridiques et commerciales.

Il regroupe plus de 700 centres commerciaux, 34 000 commerçants et représente près de
400 000 emplois soit 24% des emplois du commerce de détail.

Au-delà de la publication d’indices, de l’organisation de conférences et des formations qu’il prodigue, le CNCC organise chaque année, en juin à Paris au
Carrousel du Louvre (16 et 17 juin 2010), le Siec, salon Retail et Immobilier Commercial, véritable plate-forme annuelle d’échanges entre les différents acteurs français et internationaux
concernés par l’industrie des centres commerciaux en France.

 

CNCC

Corinne Gérard, chargée de communication

Tél : 01 53 43 13 04

cgerard@cncc.com –
www.cncc.com

Colloque 2011 Plagiat de la recherche

Organisateurs : Gilles J. Guglielmi et Geneviève Koubi

La recrudescence des « plagiats » dans le domaine de la recherche universitaire et scientifique ne fait
plus de doute.
Les conséquences des plagiats dans les rapports sociaux et politiques rendent
nécessaire une intellection de leurs contours en toutes disciplines. Le colloque a pour objectif de présenter quelques pistes afin de préciser les éléments de définition du plagiat scientifique
ou du plagiat des travaux de recherche, d’approfondir les moyens de le caractériser et, enfin, de construire les principes d’une réponse consensuelle qui pourrait y être donnée, en associant les
acteurs impliqués : plagiés, institutions académiques, éditeurs, communauté scientifique.

Pour tout renseignement : http://www.plagiat-recherche.fr/

 

Jeudi 20 octobre 2011

8h30 – Accueil des participants

9h – Allocutions de bienvenue

Introduction : Geneviève Koubi, Professeur, Université Paris 8,
CERSA-CNRS

Thème 1. Le plagiat de la recherche : définition et perceptions

9h30- 10h30 :

– « Plagiat et déontologie académique », (sous réserve), Joël Moret-Bailly, Maître
de conférences, Université Jean Monnet Saint-Étienne

– « Le plagiat, entre réécriture créative et emprunt servile », Hélène Maurel-Indart,
Professeur de littérature française, Université Tours

10h30 -11h30

– « Éthique de la recherche et plagiat », Danièle Bourcier, Directeur de recherche
CNRS, CERSA

– « Repenser le droit du plagiat de la recherche », Laure Marino, Professeur de
droit privé, Université Strasbourg

Thème 2. La recherche du plagiat : détection et dénonciation

14h30 – 15h30

– « La détection du plagiat et les logiciels anti-plagiat », Jean-Noël Darde,
Maître de conférences, Université Paris 8

– « Le plagiat : contagion, détection, sanction », Christophe Sinnassamy, Chargé
d’enseignement, Université Paris 2

15h30 – 16h30

– « Dénonciation et dénégation du plagiat », Thomas Hochmann, Doctorant,
Université Paris 1

– « Le plagiat à l’université : un aveuglement organisationnel ? », David Douyère,
Maître de conférences de sciences de l’Information et de communication, Université Paris 13, Labsic

 

Vendredi 21 octobre 2011

Thème 3. Le plagiat ou la recherche : transgression et humiliation

9h00 – 10h00

– « Le plagiat dans la République : approche éthique et politique », Elisabeth G.
Sledziewski
, Maître de conférences, Université Paris Est Créteil, Espace Éthique APHP

– « Plagier : ignorer la recherche, effacer l’auteur », Claudine Haroche,
Directeur de recherche CNRS, Centre Edgar Morin, IIA-EHESS

10h00-11h00

– « Le plagiat : simple transgression individuelle ou phénomène organisationnel ? »,
Jean-Claude Pacitto, Maître de conférences, Université Paris Est, IRG Management

– « Progression de la répression disciplinaire du plagiat », Mathieu Touzeil-Divina,
Professeur, Directeur adj. Ecole doctorale Pierre Couvrat (ED 88), Themis-Um (EA 43333), Université Le Mans

Thème 4. Le plagiat en recherche : situations et propositions

14h30 -15h30

– « Procédure à suivre en cas de manquement », Françoise Havelange, Maître de
conférences, Cellule juridique- Administration de la Recherche, FUNDP, Université Namur, Belgique

– « Publications et plagiat à l’ère d’internet : des réponses collectives à construire pour de
nouvelles pratiques », Pierre-Jean Benghozi, Directeur de recherche CNRS, PREG Ecole Polytechnique, et Michelle Bergadaà, Professeur, Université de
Genève, Chairperson Commission Intégrité FNRS, Luxembourg
.

15h30 – 16h30

– « Les hésitations du droit pénal à l’égard du plagiat », Emmanuel Dreyer,
Professeur, Université Paris Sud 11, CERDI

– « Plagiat de la recherche et fonctions du droit », Gilles Guglielmi, Professeur,
Université Paris 2, CERSA-CNRS

16h30 : Clôture du Colloque

 

LE MANAGEMENT A-T-IL UN SEXE ?

TABLE-RONDE LE MANAGEMENT A-T-IL UN SEXE ?

ORGANISEE PAR LE CLUB DES ENTREPRISES IMUS – IAE SAVOIE MONT-BLANC & IUT ANNECY

& CLUB DES ENTREPRISES POLYTECH ANNECY-CHAMBERY

Le mardi 8 mars 2010 de 18h à 20h à l’IMUS – IAE SAVOIE MONT-BLANC

Domaine universitaire d’Annecy-le-Vieux

 

A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le Club des Entreprises de l’IMUS – IAE Savoie Mont Blanc et de l’IUT d’Annecy organise pour la
deuxième année consécutive une Table Ronde sur le management décliné au féminin. 

 

Après “Ménagère / Managère : même combat ?” en 2010, il propose un nouveau débat sur le
thème :

 

Le management a-t-il un sexe ?

Masculin / Féminin : dirigeants & cadres en tous genres…

dans l’industrie, le commerce, les services et les territoires

table-ronde animée par Serge DELEMONTEX

Mardi 8 mars de 18h à 20h

IMUS – IAE Savoie Mont Blanc / Domaine universitaire d’Annecy-le-Vieux

 

Ils sont plus d’une douzaine de dirigeants d’entreprises, cadres occupant des postes stratégiques, consultants ou
experts à avoir répondu à l’invitation de Claude DEFFAUGT, Président du Club des Entreprises IMUS-IAE Savoie Mont-Blanc & IUT Annecy. Ils évoqueront leurs itinéraires personnels et répondront
à la question des spécificités éventuelles d’un management au féminin : méthodes, difficultés, avantages, clones masculins ou style de management féminin ?

 

A ce jour ont confirmé leur présence à la table-ronde :

 

Mesdames
Elisabeth ETCHART – Consul de Suisse & Présidente du Club MCEI
Lucyane FAGE – Directrice territoriale Haute-Savoie de Pôle Emploi Rhône-Alpes
Christine HUCHETTE – Consultante RH cabinet Des mots et du sens

Catherine JEAN – Présidente de PlanetInnov

Elisabeth MACCHI – Directrice des Hôtels Macchi

Colette MASSIA – Polytechnicienne & ex DRH de Saint Gobain

Christine MERMILLOD-LARUAZ – Propriétaire & Dirigeante de la Gerbe Savoyarde

Françoise PIRON – Directrice de l’association professionnelle suisse PACTE

Yvette RAMOS –Directrice générale Firstec SA

 

Et Messieurs

Claude DEFFAUGT – Directeur général de Migros France & Président du Club des Entreprises

Philippe DESCAILLOT – Gérant de Tradexpan

Bruno WAGNER – Directeur de la communication technique SKF

 

Le public attendu sera composé d’étudiant(e)s en masters (futur(e)s cadres ou créateurs(rices) d’entreprises), 
d’enseignant(e)s-chercheu(r)(se)s de l’IMUS, l’IUT d’Annecy, de Polytech Annecy-Chambéry,  et de professionnel(le)s.

 

La manifestation sera une co-production de 2 Clubs d’Entreprises et de 3 établissements d’enseignement supérieur
:

Club des Entreprises IMUS-IAE Savoie Mont Blanc & IUT d’Annecy

Club des Entreprises de Polytech Annecy-Chambéry

IMUS-IAE Savoie Mont Blanc –  Institut de management

IUT d’Annecy  – Institut Universitaire Technologique

Polytech Annecy-Chambéry  – Ecole d’ingénieurs

 

Inscriptions auprès d’Aurore GREMION  aurore.gremion@univ-savoie.fr
(
04 50
09 24 17

Colloque : « Au lendemain des élections législatives hongroises : La Hongrie, la France et l’Europe »

Au lendemain des élections législatives hongroises du 6 avril 2014, le groupe d’amitié France-Hongrie de l’Assemblée Nationale et
l’Ambassade de Hongrie en France organisent conjointement un colloque sur les relations de la Hongrie avec la France et l’Europe.

Ce colloque aura lieu à l’Assemblée Nationale le jeudi 17 avril 2014 à partir de 9h

(Salle Lamartine – 101, rue de l’Université, une pièce d’identité sera demandée à l’entrée).

La participation de plusieurs personnalités gouvernementales françaises et hongroises est prévue mais
l’actualité ne nous permet pas d’indiquer les noms des membres du Gouvernement français.

 

8h30 : Accueil des participants.

9h : Ouverture du colloque par M. Rudy SALLES, député des Alpes-Maritimes, président du Groupe d’Amitié
France-Hongrie de l’Assemblée nationale et S.E.M. László TRÓCSÁNYI, Ambassadeur de Hongrie en France.

9h15 : Table ronde 1 intitulée « 10 ans au sein de l’Union européenne :
expérience et perspectives »
, présidée par M. Rudy SALLES, avec la participation de :

M. János MARTONYI, ministre des Affaires étrangères
hongrois ;
M. Alain JUPPÉ, ancien ministre des Affaires étrangères français (sous réserve de confirmation).

10h : Séance de questions-réponses avec la salle.

10h30 : Pause-café.

10h45 : Table ronde 2 sur « Les perspectives ouvertes par les
élections législatives hongroises du 6 avril 2014 ; la Hongrie et l’opinion publique européenne »
, présidée par S.E.M. László TRÓCSÁNYI, avec la
participation de :
M. Jean-Dominique
GIULIANI
, Président de la Fondation Robert Schuman ;
M. Jean-Claude MIGNON, député, ancien président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe ;
Mme Katalin NOVAK, Commissaire ministérielle hongroise aux Affaires francophones ;
M. Bálint ABLONCZY, journaliste au sein de l’hebdomadaire hongrois Heti Válasz
;
M. Zsolt BECSEY, Coordinateur des relations économiques extérieures auprès du ministre des Affaires étrangères hongrois.

11h55 : Séance de questions-réponses avec la salle.

12h05 : Clôture du colloque sur le thème de « L’évolution des
relations entre et avec les pays d’Europe centrale »
par M. János MARTONYI, ministre des Affaires étrangères hongrois ainsi qu’un membre du Gouvernement français.


fromantin assemblee nationale
   
ambassade-de-hongrie.jpeg

R.S.V.P. avant le mardi 15 avril 2014

——————

Coupon-réponse

M. / Mme ………………………………………………………………,

Qualité .………………………………………………………….,

assistera au colloque sur la Hongrie organisé le mercredi 17 avril 2014 de 9h à 12h15 à l’Assemblée
nationale
.

A renvoyer par courriel à l’adresse reponse.par@mfa.gov.hu, par fax au
01.56.36.02.68, 
ou bien par courrier à l’Ambassade de Hongrie, 5 square de l’avenue Foch, 75116 Paris
ou
 par courriel à creboul@assemblee-nationale.fr ou
gschenberg@assemblee-nationale.fr ou par courrier au secrétariat du groupe d’amitié France Hongrie, bureau 4318 Assemblée Nationale 126 rue de l’Université 75355 Paris cedex 7