Archives par mot-clé : lien social

Un quart des personnes se sentent socialement déclassées par rapport à leur père

Malgré la progression de l’emploi qualifié, un quart des personnes se sentent socialement déclassées par rapport à leur père en France.

Des personnes socialement déclassées qui touche tous les milieux sociaux

Sur une génération, la structure sociale s’est modifiée vers le haut, avec notamment une progression de la proportion de cadres. Ainsi, en 2014-2015, près de quatre personnes de 30 à 59 ans sur dix considèrent que le niveau ou le statut de leur profession est plus élevé ou bien plus élevé que celui de leur père. À l’inverse, un quart des personnes expriment un sentiment de déclassement.

La profession, le milieu d’origine et la trajectoire sociale expliquent avant tout ce ressenti. Ainsi, 36% des ouvriers et employés non qualifiés et 53% des personnes occupant une moins bonne position sociale que leur père se sentent déclassés. Le sentiment de déclassement, tout comme celui d’ascension sociale, concerne tous les milieux sociaux : environ un cadre sur cinq estime que sa position sociale est moins élevée que celle de son père ; environ un employé ou ouvrier non qualifié sur cinq considère occuper une meilleure position sociale que son père.

Parmi les employés et les ouvriers, le sentiment de déclassement varie très fortement, de 16% à 45%, pouvant refléter des différences de conditions d’emploi, de rémunérations ou encore de prestige des professions.

Par rapport à leur père, les femmes se sentent plus souvent déclassées que les hommes (27 % contre 23 %), en lien avec des situations plus défavorables sur le marché du travail. Mais par rapport à leur mère, seules 11 % se sentent socialement déclassées, reflet de la profonde transformation de la place des femmes sur le marché du travail sur une génération.

Tiaray Razafindranovona, division Emploi, Insee

Économie et lien social

Modifié le

L’Association des Économistes Catholiques (AEC) et Amitié Politique organisent le samedi 25 mars après-midi à Paris un colloque sur le thème “Économie et lien social”.
Le programme, les intervenants, les horaires, le lieu et enfin un lien vous permettant de vous inscrire en ligne. Je précise que l’inscription préalable est obligatoire, mais, bien entendu, totalement gratuite.

Samedi 25 mars 2017
14H15 – 18h30

ASIEM, 6 rue Albert de Lapparent, 75007 Paris

Conférence d’ouverture :

Mgr Eric de Moulins-Beaufort
Évêque auxiliaire de Paris

Table ronde #1 : Lien social et entreprise 

L’entreprise est essentielle au lien social. Elle est le cadre habituel du travail, qui est, avec la famille, le lieu le plus important où s’épanouit d’une façon pratique le lien social entre les hommes; et c’est principalement à partir des liens tissés entre les hommes dans le travail, et de la façon dont l’entreprise les organise, que dérivent à la fois la production de celle-ci (dans sa quantité, sa qualité et son utilité), son profit (dans sa quantité et sa répartition), et la santé économique (ou pas) de son écosystème (fournisseurs, clients, prestataires, etc…). Cependant le développement de l’économie moderne, la mondialisation, et aussi une certaine conception matérialiste du travail, influent aujourd’hui considérablement sur les rapports intra-entrepreneuriaux, sur le type de produits créés par l’entreprise, sur la répartition de ses profits et sur son écosystème. Trois questions se posent alors :

  • Le fonctionnement de l’entreprise d’aujourd’hui est-il « bon » ? Favorise-t-il le développement harmonieux du lien social ?
  • Si ce n’est pas le cas, quelles sont les causes de ce dysfonctionnement ?
  • Quelles sont les solutions possibles pour y remédier ?

Intervenants :

Joseph Thouvenel
Vice-président de la CFTC

Vanessa Mendez
Consultante, ex- Secrétaire Générale du Positive Economy Forum

Michel Hervé
Président-fondateur du Groupe Hervé

François Martin
Consultant & membre fondateur d’Amitié Politique

Table ronde #2 : Lien social et subsidiarité

Créer des liens, les entretenir, les activer, requiert une certaine proximité. Les grands systèmes créent entre acteurs des liens impersonnels : je ne connais pas la personne qui me facture mon électricité ! Les liens se personnalisent dans des cadres plus restreints : la famille, l’entreprise ou telle subdivision de l’entreprise, le cercle d’amis, l’association, etc.  Le principe de subsidiarité consiste à privilégier ce qui est à taille humaine lorsque le recours direct à de très grandes organisations ne s’impose pas. Il découle largement de l’importance reconnue au lien interpersonnel, et celui-ci se porterait beaucoup mieux si ce point important de la « doctrine sociale » de l’Église inspirait davantage tout un chacun, à chaque niveau de responsabilité.

Intervenants :

Jacques Bichot
Economiste et membre fondateur d’Amitié Politique

Jean-Yves Naud
Économiste et président de l’Association des Économistes Catholiques (AEC)

Pierre de Lauzun
Délégué général de l’Association Française des Marchés Financiers (AMAFI) et ancien Directeur général délégué de la Fédération Bancaire Française (FBF)

Jean-Baptiste de Foucauld
Ancien commissaire au plan et coordinateur du «Pacte Civique

Conférence de clôture

François de Lacoste Lareymondie
Président fondateur d’Amitié Politique

Inscription & réservation :

Adresse : ASIEM, 6 rue Albert de Lapparent, 75007 Paris
Entrée gratuite – libre participation sur place
Inscription en ligne : Cliquez ici
Informations par mail à : amitiepolitique@gmail.com

lien social association des économistes catholiques